Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un "cours" d'astronomie de CM2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Que pensez-vous du cours d'astronomie de CM2 décrit dans le topic ?
 C'est honteux, scandaleux !
 Bof, ce n'est pas bien grave...
 Euh, je ne sais pas, j'ai rien compris
 Sans opinion
Voir les résultats
AuteurMessage
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Un "cours" d'astronomie de CM2   Jeu 3 Aoû 2006 - 13:23

Rappel du premier message :

Un internaute sur Usenet a demandé (il y a déjà quelques mois) la pertinence de ce cours d'astronomie qui a été donné dans une classe de CM2 en France.

Voici le document ci-joint :



Le système solaire et l'univers

1) L'univers

Le big bang est l'explosion qui serait à l'origine de notre univers.
On ne sait pas si il y a une fin, ni si il y a plusieurs univers.
Une galaxie est un ensemble d'étoiles. Il existe plusieurs galaxies
dans l'univers.
Exemple : Le grand et le petit nuage de Magellan, Sculptor, Andromède.
Notre galaxie s'appelle la Voie Lactée.
Une comète est un corps céleste fait de poussière, de glace et de roche
gravitant autour du soleil. Une météorite est un fragment rocheux ou
métallique d'origine extraterrestre qui pénètre dans l'atmosphère. Un trou
noir est une zone de l'espace depuis laquelle rien pas même la lumière peut s'échapper

2) Le Soleil

Le soleil est né grâce à des nuages de poussières d'étoile et des nuages
de gaz carbonique. Il a mis 1 milliard d'années pour devenir comme il est
aujourd'hui. Il se trouve à 150 millions de km de la Terre. Il pèse 330000
fois le poids de la Terre.
Le soleil est composé de nombreuses couches de gaz. Son noyau atteint les 15 millions de degrés. Sa lumière met 8 minutes pour atteindre la Terre.

La naissance d'une étoile : Toutes les étoiles sont nées d'un nuage formé
de quantités de poussières et de gaz qui s'attirent les uns, les autres. Ce
nuage se contractent et sa température augmente. Lorsque la température atteint environ 1 000 000 de degrés les réactions nucléaires font que l'étoile se met à briller. Une étoile est née.

3) Le système solaire :

Le système solaire est constitué de 9 planètes qui gravitent autour du
soleil : Mercure, Vénus, La Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton.

Les planètes sont formées d'une quantité de parcelles solides provenant
de la condensation de nuages de gaz et de poussière. Ces poussières se
mettent à tourner vite, elles se réunissent et forment des blocs de plus en
plus gros : C'est la naissance des planètes.

La plupart des planètes ont des satellites. Les nombreux satellites de
Saturne forment un anneau visible de la Terre dans un télescope. La Lune est le satellite naturel de la Terre.

Les 4 premières planètes sont solides (elles ont un sol) et sont de
petite taille. Les 4 suivantes sont gazeuses et de plus grande taille.

4) La Terre
La Terre s'est formée il y a 4,5 milliards d'années à partir d'un nuage de
gaz et de poussières d'étoiles qui circulaient dans l'univers. Elles se sont
agglomérés pour former une boule de lave. Celle ci est bombardée par des météorites et est soumise à une chaleur extrême qui a permis la formation de la croûte terrestre.

Dans le système solaire il n'y a pas d'autres planètes où il y a de la vie
car la Terre est la seule planète avec de l'oxygène et de l'eau liquide

5) La lune
Elle serait née de la collision entre un corps céleste et la Terre. Les
débris se seraient agglomérés puis auraient été satellisés autour de la
Terre .
La Lune ne dégage pas de lumière. Elle reflète la lumière du soleil. Une
éclipse se produit quand la Terre se situe entre le Soleil et la Lune. Notre
planète projette alors une ombre sur la Lune qui est alors cachée.

6) La conquête de l'espace
En 1933 une fusée russe s'élève à 400 m du sol. Une course a l'espace
s'engage alors entre les Russes et les Américains. En 1961, le soviétique
Youri Gagarine est le premier voyageur de l'espace. En 1969, les hommes de la mission Apollo 11 posent le pied sur la Lune.
Les conditions de vie dans l'espace sont difficiles, les hommes doivent
pouvoir faire ce que nous faisons sur Terre: manger, dormir , se laver,
aller au toilette. Tout cela n'est pas facile sans la pesanteur qui permet
de garder les pieds au sol.




Voici mon analyse :


Dans ce cours, le Big Bang est décrit comme une explosion.Or une explosion est la détente brutale d'un gaz sous pression (détonation ou déflagration) qui remplit un espace moins dense. Le Big Bang stipule en fait que l'univers est en expansion, et ici c'est l'espace qui s'étend mais pas de la matière qui augmente de volume.Je suppose que c'est ainsi que cela est décrit en cosmologie.

Le Big Bang a eu lieu partout, en tout point de l'espace, et pas dans une zone déterminée.

Dans ce cours, le Big Bang est cité au conditionnel, ce qui est une attitude correcte, car les théories sont des outils temporaires qui évoluent en fonction de nouvelles données recueillies par l'observation des faits.

Cependant, ce cours prétend qu'on ne saurait pas qu'il aurait une fin. En 1998, puis en 2003 (par confirmation par le CNRS), nous savons que le Big Crunch n'aura pas lieu (implosion de l'univers) et que l'univers est en expansion accélérée. Quant à la théorie d'univers multiples, le cours fait référence à la théorie d'Andreï Linde (physicien russe) et de Hugh Everett (théorie du multivers) et ces théories sont des spéculations qui ne satisfont pas au critère de réfutabilité et ne peuvent pas être corroborées par des faits vérifiables (pour l'instant, mais ça restera longtemps métaphysique...).

La description des galaxies est plutôt vague et insuffisamment développée (même pour un niveau CM2). Une galaxie est un amas de plusieurs centaines de milliards d'étoiles qui gravitent autour d'un centre de masse appelé bulbe galactique. En effet, il existe de nombreuses galaxies dans l'univers, et leur nombre est estimé à environ 200 milliards dans l'univers observable. Les nuages de Magellan sont des objets un peu plus petits qu'une galaxie, et ils font partie du système de notre galaxie, ils ne sont pas des galaxies externes et distinctes comme la galaxie d'Andromède.

Une comète est en effet un corps à composition multiple : roches, glace et poussière. Les comètes gravitent autour du soleil selon une orbite le plus souvent elliptique, et elles produisent un long panache de gaz ionisé lorsqu'elles s'approchent suffisamment du soleil par lequel leur surface est irradiée.Les comètes ont une queue à l'approche du soleil, atteignant le maximum de longueur lors du périhélie (point le plus proche du soleil), et cette queue diminue lorsqu'elles s'éloignent du soleil. La taille d'une comète est de l'ordre d'une dizaine de kilomètres.

Les météorites sont des roches ayant une taille variable (entre quelques centimètres à quelques centaines de mètres) et les objets plus gros sont dénommés astéroïdes. Les météorites sont des objets que l'attraction terrestre a fait entrer dans l'atmosphère terrestre, et le frottement de l'air sur les météorites qui tombent à une vitesse élevée (quelques km/s) les font consumer, et la combustion font surnommer les météorites "étoiles filantes" bien que les météorites n'ont rien à voir avec les étoiles. Les météorites et les astéroïdes proviennent du système solaire, entre l'orbite de Mars et celle de Jupiter (ceinture d'astéroïdes).

Un trou noir est le résultat de l'effondrement gravitationnel (implosion) d'une étoile plus massive que le soleil (au moins 3 fois la masse du soleil) et qui a épuisé ses ressources (hydrogène, hélium...) qui assuraient le maintien des réactions de fusion nucléaire. Un trou noir a un champ de gravitation tel que la vitesse de libération (nécessaire pour échapper à l'attraction) est supérieure ou égale à la vitesse de la lumière, ce qui retient définitivement toute matière et lumière, et donc un tel astre est noir, étant donné qu'il n'émet a priori rien.

Le soleil pèse bien 333 000 fois la masse de la Terre. Mais le cours de CM2 dérape complètement quand il affirme cette sottise (en rouge) :
Le soleil est né grâce à des nuages de poussières d'étoile et des nuages de gaz carbonique. NON! Il a mis 1 milliard d'années pour devenir comme il est aujourd'hui. Il se trouve à 150 millions de km de la Terre.

Celui qui a préparé ce cours n'a pas vérifié ce qu'il a écrit. Les élèves capables de discernement trouveront l'erreur par eux-mêmes, en surfant sur Internet. Mais les élèves crédules accepteront le contenu du cours, en ne s'apercevant de rien.

Comment peut-on laisser enseigner des choses aussi fausses ? C'est un scandale !

Le soleil est composé de 80% d'hydrogène (gaz) et de 20% d'hélium (gaz), et d'autres éléments chimiques à l'état de traces. Le soleil est donc constitué de gaz ionisé (plasma), mais en aucun cas de gaz moléculaire, et encore moins de dioxyde de carbone !!! Le soleil, semble t-il, n'a pas évolué pour atteindre le stade évolutif actuel qui n'est pas définitif, puisque la taille du soleil et son rayonnement augmente avec le temps, bien qu'il perde de la masse. La distance moyenne de la Terre au soleil est de 149 600 000 km, pertinemment proche des 150 millions de km évoqués dans le cours. De plus, le soleil a 5 milliards d'années. La durée de 1 milliard d'années n'est pas justifiée.

Le soleil composé de "couches" de gaz ? Cette description est inadaptée, bien que le soleil ait des structures déterminées selon la température qui y règne (surface, noyau, couronne). Là, d'accord, l'info n'est pas indispensable pour le niveau CM2.

Plus loin dans le cours, concernant la naissance des étoiles, il y a encore mention erronée de l'accrétion de poussières. C'est valable pour les planètes (essentiellement formées de roches), mais pas pour les étoiles qui sont d'une nature différente (gaz légers, plasma).

Ce sont bien les réactions de fusion nucléaire qui caractérisent les étoiles, et c'est la contraction gravitationnelle de l'étoile sur elle-même qui augmente la vitesse des atomes du plasma et qui provoque la fusion des protons, en vainquant la répulsion électrostatique de la charge électrique des protons qui fusionnent pour former des éléments chimiques plus lourds. L'hydrogène fusionne pour former de l'hélium au centre des étoiles. Pour info, la vitesse moyenne des particules déterminent la température.

Dans le système solaire, il y a bien les 9 planètes citées, mais nous avons aussi Sedna.

Les anneaux de Saturne sont une myriade de blocs de glace. Les satellites sont en général plus gros.

Encore une autre erreur racontée dans le cours :
La Lune ne dégage pas de lumière. Elle reflète la lumière du soleil.
Une éclipse se produit quand la Terre se situe entre le Soleil et la Lune. Notre planète projette alors une ombre sur la Lune qui est alors cachée.


Ah bon, la lune ne dégage pas de lumière, donc elle est toujours noire ?
En fait, la lune ne produit pas sa propre lumière mais elle en reçoit du soleil et la lune réfléchit le rayonnement solaire. Elle n'émet pas sa propre lumière d'elle-même, mais elle réémet la lumière reçue par réflexion. Elle "dégage" quand même de la lumière, par réflexion. Mais s'il n'y avait pas ce "dégagement" de lumière, bien qu'éclairée par le soleil, ça serait alors une absorption de lumière et non plus une réflexion. Il convient d'être logique...

Une éclipse qui met la Terre entre le soleil et la lune ça donne une éclipse de lune, mais visiblement, l'auteur de ce cours pitoyable a oublié que les éclipses de soleil existent aussi, quand la lune se met entre le soleil et la Terre. A ce moment-là, la lune projette son cône d'ombre sur la Terre.

J'espère que l'auteur du cours de CM2 aura eu la conscience professionnelle de corriger son cours... Quand on enseigne quelque chose à des élèves, on ne prend plus le temps de vérifier les sources, on improvise ? On ne se soucie plus de l'exactitude ?




Voici la réponse, en retour, de celui qui voulait connaître la pertinence de ce pseudo-cours d'astronomie :


Hélas non, l'auteur de ce cours n'a rien corrigé et a même interrogé les élèves dessus, élevant ainsi à l'état de vérité théories et utopie ... avec
le soutien du responsable de l'établissement. Et oui moi aussi je suis scandalisé ..C'est bien pour ça que j'ai mis le cours sur le forum ..Si parfois je hallucinais ..



Un autre a fait le commentaire suivant :


D'un point de vue pédagogique, ce cours est clairement déficient : mis à part une vague logique d'échelle (univers->...->Terre), les idées sont toutes mélangées sans ordre, sans transition. Bref, ça m'a effectivement l'air d'un truc préparé par quelqu'un qui ne maîtrise pas le sujet et qui a donc grappillé des connaissances -- majoritairement justes -- par ci par là, mais qui n'a pas réussi à les organiser.


Généralement, les enseignants organisent la structure des cours avant d'en parler en classe, c'est leur métier ça.

Un autre a déclaré ceci :


N'importe quoi ! après cela les élèves sont bons pour l'astrologie, ils ne savent même pas où se lève et se couche le soleil alors...


Et un autre a raconté cette anecdote assez révélatrice :


Lu dans Ciel et Espace

Un élève prétend en cours que la Terre ce déplace à 100 000 km/heure dans le système solaire, l'instit rigole en prétendant qu'à une telle vitesse nous serions désintégrés.

C'est bizarre parce que quand j'ouvre un livre de géographie, je vois que la Terre est à 150 millions de km du soleil. On peut calculer la vitesse terrestre sur son orbite autour du soleil, une orbite complète étant accomplie en une année :

((149600000x2xPi)/365)/24 = 107301,88 km/h

Un élève qui s'intéresse aux sciences, en connaît beaucoup plus que son instit.



Ce cours bâclé d'astronomie de CM2 est la preuve que la désinformation et la mystification des jeunes sont possibles, même par les institutions officielles.



Dans le même registre : http://astronomie.forumactif.com/t544-quid-2006-les-etourderies-en-astronomie

Je sais bien que certains n'approuveront pas cette analyse de ce cours bâclé de CM2, mais j'essaie de montrer l'utilité de l'esprit critique. On peut me reprocher mon manque de diplomatie ou mon ton accusateur, mais je montre des réalités qu'il est absolument nécessaire d'évoquer et de dénoncer.
Le recul critique, voila ce qui manque à l'école.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)


Dernière édition par Pulstars le Ven 23 Déc 2011 - 17:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 13 Sep 2009 - 16:03

C'est vrai que c'est bien de partager sa passion.
Cependant, je trouve que de mentionner des données exactes même si c'est de la vuylgarisation est important.

D'ailleurs je reproche ceci à tous les systèmes éducatifs en science, de trop vulgariser, car ça entraine une compréhension un peu fausse. Je sais bien qu'un enfant de 10 ans par contre n'a pas la même compréhension qu'un adulte, mais sérieusement je ne sais pas mais par chez nous c'est vraiment trop basique, ça n'ouvre pas l'esprit scientifique et c'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 13 Sep 2009 - 16:16

Salut

Citation :
je trouve que de mentionner des données exactes même si c'est de la vuylgarisation est important

Je n'ai jamais dit le contraire Wink

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 13 Sep 2009 - 19:52

Tant mieux. lol
Revenir en haut Aller en bas
loumiel
Invité



MessageSujet: devinette de Michelson   Mar 29 Sep 2009 - 16:59

La désinformation est très grave, elle n'atteint pas seulement les cours de CM2 .La devinette de Michelson est rapportée dans les cours de Licence de
Physique avec un résultat absurde mais qui reste un dogme.
Quels sont les puissants qui protègent les dogmes ?
Revenir en haut Aller en bas
genseign
Invité



MessageSujet: polémique autour d'un cours de cm2   Mar 20 Oct 2009 - 10:30

je suis moi même enseignant et passionné d'astronomie. Les notions abordées dans ce cours sont de fait erronnées et un réajustement serait bon à faire; toutefois même dans cette fausse vérité la plupart des élèves ont bien du mal à comprendre toutes ces notions à moins qu'ils soient vraiment passionnés, car ce cours est imbuvable pour des élèves de cm2. En ce qui concerne les critiques du monde enseignant, elles sont toujours faciles et à la portée de n'importe quel abrupti, même quand on se croit bien au dessus des autres ! Parfois il serait peut-être bon de redescendre de ces étoiles et d'avoir un peu plus de compréhension et de considération vis à vis de ce métier qui peut s'avérer parfois difficile (cela n'excuse pas tout pour autant!). Alors au lieu de "monter sur ses grands chevaux", pourquoi ne pas aider cet enseignant ? Ce serait certainement plus constructif ...
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Mar 20 Oct 2009 - 14:24

Salut

Citation :
pourquoi ne pas aider cet enseignant ?

C'est mon boulot de faire cela, mais je suis limité au secteur géographique de ma région.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Mar 20 Oct 2009 - 16:45

Effectivement, des intervenants extérieurs, et qualifiés, devraient venir un peu plus souvent dans les écoles/collèges/lycées/universités. Mais ce n'est pas une habitude française il me semble !

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Mer 21 Oct 2009 - 0:02

Salut

Ce n'est pas une habitude, et quand je présente mes services les gens sont souvent étonnés.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
daddinio
Invité



MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Sam 21 Nov 2009 - 11:28

bonjour à tous!
je viens de lire ce cours sur le systéme solaire, j'enseigne à une classe de CE1 et je voulais leur faire une petite découverte du soleil et des planètes . CM2 ou CE1 nous avons affaire à des enfants ,le but étant de leur faire decouvrir le monde sans non plus les assomer d'informations et les dégouter. Il faut leur apprendre à aller chercher par eux meme les informations sur les sujets qui les interressent: tous le monde n'est pas passionné par le systéme solaire, les étoiles... j'ai bien consciense qu'il est important de valider les sources et d'etre sur de ce que l'on affirme mais visiblement vous n'etes deja pas d'accord entre vous. Nous sommes passioné par notre métier, peut etre pas tous le monde mais on essaie de le faire le mieux possible et capter l'attention de 30 éléves n'est pas gagné!! je pense qu'il faut etre un peu plus tolerant avec les instituteurs car tant qu'on a pas eu affaire à une classe entiére pendant au moins une année on ne se rend pas forcement compte de la difficulté. De plus, ce n'est pas si simple d'organiser l'intervention de personnes specialisé ( peu importe le sujet). J'approuve totalement les propos de genseign! c'est tellement simple de critiquer le travail des autres.
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 22 Nov 2009 - 3:28

Je suis d'accord que de captiver l'attention de 30 étudiants est difficile, et que sincèrement être professeur au primaire, sérieusement je vous félicite car ça doit demander une patience d,ange.

Par contre je déplore le manque dans le système d'éducation de mettre 30 étudiants dans une classe à des niveaux primaires, car je vois mal comment l'on peut avancer dans la matière avec eux, et surtout bien les connaîtres, et les ouvrir à des horizons plus grand dans ce qui les intéreste.

Ensuite je dirais aussi, et ce n'est pas la faute des enseignants qu'il manque totalement d'autorité dans les écoles, et cela fait perdre le temps à la majorité des étudiants. Personnellement, l'on devrait remonter les mesures d'autorités, moi je vais vous die une conséquence qui serait bonne, tu écoutes pas, un avertissement, après le deuxième, expulsion de l'école durant une semaine, et ensuite`si tu reviens et que tu es réexpilsé, alors là tu es expulsé pour de bon, et pôur revenir en classe, bien faut payer une amende de 50$ car chez nous c'est l'école obligatoire jusqu'à 16 ans, je ne sais pas par chez vous.


Ensuite, je déplore aussi la méthode pédagogique, honnêtement, oui il faut savoir aborder les enfants, j,en conviens, mais avec ;a réforme scolaire, ça ressemble totalement à une garderie. Sont-ils là pour être de bons étudiants ou pour avoir des amis? les deux, mais je crois que l'on doit valoriser la rigueur intellectuelle, de loin avant d'avoir des amis, et d'être populaire, chose que notre système québécois, fait l;'inverse de ce que je viens de mentionner. Alors il est plus valorisé dans notre société d'être socialement entouré de pleins de gens, et ce à n'importe quel prix. Donc s'infiltre alors toute l'influence des gangs et tout. Mais tout ceci est à la base une valorisation de notre société.

Sans peser mes mots, je dirais que l'ensembles des émissions de télévisons, sont une décultivation, où l'on voit des téléréalités, avec du monde qui bitch d'autre monde.... franchement c,est ce que les jeunes voient de la valorisation.

Pour en revenir aux cours d'astronomie.....LOL
Je crois personnellement, que c'est les plus grandes raisons du décrochage scolaire en hausse, selon la statistique de la comission scolaire de Montréal, pour l,ensemble des garçons admis en premier secondaire, seulement 36 % d'entre eux, finiront leur secondaire, dans les 5 ans prévus, et au total 50 % n'auront pas de diplome tout court. TRÈS INQUIÉTANT POUR L'AVENIR. Donc dès le plus jeunes âge des enfants d'admission à l'enseignement scolaire, au québec 5 ans, je crois qu'au lieu de faire des activités de valorisation sur l'intégration de l,enfant à un groupe, on devrait lui ouvrir l'esprit aux sciences, à la mathématique, à la musique, à l'art, à la cultures, à la langue, aux différentes cultures, en fait à un peu tout le monde qui nous entoure. À 5 ans, leur coeur d'enfant est encore très curieux, c'est aussi à cette âge qu'ils découvrent le monde qui les entoure, alors en les ouvrant à ce monde, ( je précise que ce sera bien sûr des choses pas trop compliquées), très jeunes les enfants se posent aussi beaucoup de questions d'ordre philosophiques, pourquoi ne pas exploiter cette curiosité, cette sensibilité qui se perd en vieillisant? D'ailleurs Einstein dit souvent que la vérité ce qu'il n'a pas vieillit, qu'il se pose les mêmes questions que les enfants se posent. Donc je crois sincèrement qu'il faut les stimuler. ET pour conclure, c'est avec l,astronomie, que l'on découvre ce que l'être humain représente, l'essentiel des questions y reposent dans l'immensité de notre monde, c'est un monde mystérieux, pour mêmes les plus grands génies, mais ce monde est le nôtre, et pour un enfant, c'est une source d'émerveillement car cela est tant de questionnements, tants de raisons qu'il peut imaginer, qu'il peut créer.
Voilà mon long commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 22 Nov 2009 - 8:51

Salut

Citation :
ça doit demander une patience d'ange.

Au moins Smile
J'ai connu des classes ... hum ... terribles ! Les pires ne sont pas les primaires. Les collégiens sont parfois totalement indiscipliné.

Citation :
Par contre je déplore le manque dans le système d'éducation de mettre 30 étudiants dans une classe

Quand j'étais gamins, on était parfois 45 par classe. Il est vrai que l'instituteur ne pouvant pas s'occuper de tous le monde correctement, mais ça allait quand même. Les élèves étaient beaucoup plus calmes et respectueux qu'aujourd'hui et ça facilitait les choses. De nos jours, on laisse beaucoup de liberté aux gamins. Ce n'est pas un mal, mais il ne faut oublier que la liberté s'arrête lorsqu'elle nuit à autrui et parfois elle peut nuire au bon équilibre d'une classe. Il faut poser des limites et je pense que cela devient de plus en plus difficile. Les jeunes ne craignent plus rien ni personne et ils oublient que ce n'est pas à eux de décider et de commander mais aux adultes qui sont là pour les encadrer et leur apprendre des choses.

Citation :
es enseignants qu'il manque totalement d'autorité dans les écoles

Nous sommes d'accord Smile

Citation :
chez nous c'est l'école obligatoire jusqu'à 16 ans, je ne sais pas par chez vous.

C'est pareil chez nous Smile

Citation :
je déplore aussi la méthode pédagogique, honnêtement, oui il faut savoir aborder les enfants

Nous sommes aussi d'accord. On bourre trop le crane aux élèves et on oublie qu'il est aussi possible d'apprendre de façon ludique. On oublie que les études sont faites pour les élèves et que donc elles devraient leur plaire et non les barber. Je pense que les élèves ne sont pas assez acteurs de leur propre étude. Depuis toujours c'est du "apprend et tais toi". Il faudrait des méthodes d'apprentissage plus ouvertes qui permettent aux élèvent d'être en intéraction avec leurs cours. L'éternel méthode du prof qui répète comme un perroquet et qui écrit le cours au tableau est dépassée. L'éducation oublie d'évoluer avec son temps et c'est pour cela qu'autant d'élève s'ennuient à l'école.

Citation :
très jeunes les enfants se posent aussi beaucoup de questions, pourquoi ne pas exploiter cette curiosité,

Tu as tout compris. On leur bourre le crane et on ne laisse pas place à la découverte à la curiosité. Ceci dit, ce n'est pas nouveau. Je sais désormais pourquoi je m'ennuyais tellement en classe, avec souvent le sentiment de ne rien apprendre et de perdre mon temps Smile
Avec l'astronomie, on leur montre les choses de l'Univers et de la Terre. Ils sont très curieux et posent alors des tas de question. Résultat : ils apprennent !

(en France on va à l'école dés 2 / 3 ans, selon si le gamin est propre ou pas).

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 22 Nov 2009 - 22:11

2 ou 3 ans au préscolaire, mais aux primaire...?
nous on a maternelle à 5 ans, ensuite première année à sixième de 6 à 12 ans, ensuite secondaire 12-17, et ensuite ça varie énormément, on a le céjep qui dure de 2 à 3 ans, parfois plus si l'étudiant se développe dans plusieurs domaines, ou encore s'il jeunesse, et ensuite l'unviersité, 3-4 ans le bac, ensuite 6 maitrise, et 8 le doctorat, et voilà.

Sinon nous avant 5 ans ils vont dans les centre de la petite enfance, quand les parents travaillent. Honnêtement, je crois que de rester jusqu'à 5 ans avec tes parents, c'est mieux, dans la mesure que c,est possible, car notre société obligepleins de choses, car les enfants font des meilleurs lien familiaux, et en bas âge, ton père et ta mère c'est dieu, c,est le meilleurs personnes du monde. Il faut qu'il apprenne aussi à s'amuser hors d'être toujours encadré dans la vie, et être toujours avec d'autres enfants, jamais apprendre à être seul un peu, je sais pas je t'avoues si c'est une bonne idée. Déjà à 4 ans c,est différent, je pense que ça l'a du sens mais 2-3, je ne suis pas certaine. Mais c'est mon opinion.

Mais tu sais, moi ce qui sans cesse m'énervait et qui m'énerve encore, c'est de toujours dans tous les projets que tu fais te faire mettre des bâtons dans les roues, car l'on tendit, apprends mais pas plus que l'on demande, et les travaux à remettre, tu ne peux pas faire diff.érent en gardant le même sujet, voir plus loin, le personnifier. Même si ton travail est excellent par sa rigueur intellectuel, tu ne rentre pas dans les normes, alors tu perds des points, ça c,est imbécile.

Surtout dans le monde dans le monde de la science, où le savoir est infini, car notre univers est si vaste, et si complexe. et quand je dis ça avec passion, on me regarde et on pense que je suis (folle). LOL
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Dim 22 Nov 2009 - 22:22

Salut

3 ans c'est à la maternelle, la primaire c'est vers 6 ans Wink

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
LESLIE
Invité



MessageSujet: ASTROPHISYCIEN   Jeu 31 Déc 2009 - 23:03

Happy SA VA SETAIS COOL MAIS POUR CM2 CEST PLUTOTCE2 JE TROUVE QU ON DEVRAIT FAIRE SA UN PEU PLUS DIFFICILE MAIS CEST INTERRESANT
Lunettes ! Ok Love Extraterrestre Coeur amour Attention Pas un ange ça ... Saleté d'ordi !! Poisson ... bloublou Star wars Star wars Entre amis urgence IL SONT BIEN LES SMILEYS METEZ LES SUR MSN SVP[u][i]
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Mer 30 Mar 2011 - 9:40

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20110329093227AAVBqZi

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
M51
Singularité


Nombre de messages : 2
Loisirs : Le Théâtre, Philosopher, les paradoxes, et bien d'autres choses encore....
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Ven 23 Déc 2011 - 5:40

Bonjour.

Autant vous le dire dès le départ, je suis une lycéenne en France, dans le Sud pour être précise. Je ne reviendrai pas sur vos propos d'éducation, parce que ça risque de partir en live.
Cependant, pour ce cours de CM2, je suis bien d'accord pour dire que c'est un scandale ; mais je pense qu'il aurait dû amener le sujet petit à petit. Je suis ouverte, et j'adore apprendre. Néanmoins, autant le dire, et connaissant parfaitement le caractère d'une personne de CM2 [ et l'ayant moi-même gardé ] je n'aurais pas du tout été ennuyée. Je ne sais plus qui a dit ça exactement. J'aurais cherché par moi-même, dans les magazines, les livres, des faits d'Erathostène [ oui, j'en connaissais déjà en CM2 ], et j'aurais moi-même mis lors d'une éventuelle interrogation les résultats de mes recherches.

N'est-ce pas un peu fort de café de généraliser la vérité sur les " jeunes " ? Il y en a qui sont curieux de nature et qui cherchent les informations par eux-mêmes. Je pars toujours du principe qu'il y a une part de " faux " dans ce que je dis et dans ce que les autres disent.

Enfin, je ne vais déraper. Je pense que leur donner cet amas d'informations d'un coup, ce n'est pas très recommandable...
Moi aussi, j'ai déjà eu un cours sur exactement la vie d'une étoile, bien qu'on s'étaient plus attardés sur ce que j'appelle sa nature ( supergéante bleue, géante rouge, naine blanche... ), même si je ne sais pas si c'est le terme exact, ainsi que sur sa mort. J'imagine qu'il y avait une part de faux, mais depuis, je passe une partie de mon temps dans les magazines d'astronomies, des livres anciens, même le Traité du Ciel d'Aristote.... Donc, je reviens à ce que j'ai dit, arrêtez de généraliser sur les jeunes. Nous ne sommes pas tous éduqués par les mêmes valeurs, dans le même milieu, certes. Mais ces jugements ont tendance à m'énerver.

Ensuite, pour finir ce que j'ai voulu dire [ mais je me suis emportée, je vous prie de m'excuser ], si cet enseignant a bien fait une pareille révélation [ ça aurait été pour mon cas, mais peut-être pour d'autres, non ? ], aucun élève n'a levé un doigt, ou la main pour poser des questions ?

Ah, et tant que j'y suis, une étoile naît des " cendres " d'une autre étoile, non ?

Encore navrée pour mon long message et mes divers emportements, mais j'espère au moins que je reste compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Ven 23 Déc 2011 - 9:30

C'est vrai que l'on ne peut pas généraliser sur ce que font et pensent les jeunes, personne n'est pareil, il y a ceux qui veulent apprendre et comprendre, et ceux qui se sentent indifférents à tout cela.

Être curieux et rechercher par soi-même vient de l'habitude, et l'habitude est une seconde nature. L'élément déclencheur de la volonté d'apprendre et de comprendre vient par quelques notions via l'enseignement, et il existe diverses façons d'apprendre : à l'école, ou mieux encore en ayant soi-même une bibliothèque.

Vulgariser la science, ça commence d'abord par poser des définitions (par exemple, dire ce qu'est une étoile, une planète, en indiquant les différences), et la vulgarisation scientifique devrait avoir pour principe un recul critique aussi bien de la part des vulgarisateurs que de la part de l'auditoire.

Au fond, ce n'est pas la jeunesse que l'on blâme, mais plutôt le manque de pertinence scientifique dans le cours de CM2 de l'instituteur. En effet, un cours de CM2 qui affirme que le soleil s'est formé avec des nuages de gaz carbonique, c'est de la désinformation, et il fallait dénoncer cela. L'objet de la critique dans ce topic c'est l'enseignement du cours bâclé, pas la jeunesse.

Si la plupart des jeunes sont capables de discernement, d'autres peuvent être crédules et croire n'importe quoi. Il n'y a qu'à voir le succès du paranormal et de l'ufologie dans les forums du web, notamment sur Yahoo, la plupart des jeunes raffolent de ça.

Il est vrai aussi que l'enseignement des choses se fait dans un vocabulaire adapté au niveau scolaire des jeunes. Mais il ne faut pas confondre simplification et désinformation. La vulgarisation fait des simplifications et des métaphores mais le sens général des textes doit rester pertinent par rapport aux faits.

La rectification du cours de CM2 dans le forum s'est faite à travers un niveau de lycée. Les termes employés sont certes plus argumentés et plus complexes (de niveau lycée), mais une réadaptation pour un niveau CM2, simplifiée, aurait elle aussi présenté des différences par rapport au contenu d'origine du cours. Par exemple, le soleil ne s'est pas formé avec du gaz carbonique, mais avec de l'hydrogène : ce n'est pas du tout le même gaz. Une simplification réelle ou apparente ne consiste pas à changer les faits.

Si des cours d'astronomie ont le mérite d'exister en CM2, il est fort regrettable qu'ils soient erronés. Mais je conviens que le métier de prof est assez difficile, des erreurs sont toujours possibles, tout le monde fait des erreurs et c'est naturel. Mais en ce qui concerne le cours bâclé de CM2, l'instit n'a pas trouvé utile de se relire et vérifier ses infos.

Bref, le cours de CM2 aurait dû être rectifié par l'instit. Et pour susciter l'intérêt chez les élèves, il faudrait truffer chaque paragraphe du cours avec des sources (des liens hypertextes vers des sites web d'astronomie) afin que les élèves apprennent à s'informer par eux-mêmes.

Il y a aussi un point qui doit nécessairement être évoqué. Lorsque l'on est choqué et indigné par un cours bâclé, la critique peut sembler facile, et dans cet empressement aveugle l'on a fort tendance à oublier une qualité essentielle : être constructif.

Une critique doit toujours être constructive. Rectifier sans stigmatiser. Une attitude critique n'est pas toujours en phase avec la patience, réunir les deux qualités est souvent difficile.

On est d'accord sur ces différents points : personne n'apprend de la même manière, être prof est un métier difficile, et nous devons nous efforcer à avoir une attitude constructive sans juger autrui. Mais il faudrait se demander pourquoi le taux d'illettrisme actuel en France atteint 20% au collège http://www.francesoir.fr/actualite/societe/l-ecole-fabrique-des-illettres-133076.html , il faudrait se demander aussi pourquoi l'esprit critique n'est pas enseigné à l'école au même titre que la lecture, le calcul et l'écriture (à un niveau adapté aux âges des élèves) et il faudrait se demander pourquoi aussi par exemple l'instituteur qui a fait le cours de CM2 n'a pas pris la peine de vérifier son cours avant de le donner à sa classe, et il faudrait aussi se demander pourquoi notre époque est marquée par le succès de l'irrationnel et l'ascension de l'obscurantisme (astrologie, calendrier maya, mouvance New Age). La problématique reste ouverte à tout argument constructif. Être tolérant ne consiste pas à rester indifférent aux problèmes.

Au fait, ce qu'on appelait jadis le certificat d'études (le certif'), c'était de quel niveau, d'après vous ? Exemple d'exercice : «J'ai trois fois l'âge que vous aviez quand j'avais l'âge que vous avez. Quand vous aurez l'âge que j'ai, ensemble nous aurons 98 ans. Quels sont nos âges respectifs ?» C'est un exercice posé à un certificat d'études primaires en 1928. Il semble que le niveau scolaire tend de plus en plus vers la simplification au fil des décennies... Et autrefois, il n'y avait pas de calculette...

Un autre exemple : voici un problème donné en 1904 aux élèves qui passaient leur certificat d'études, ils avaient 45 minutes pour répondre à l'épreuve suivante : «On sait que 3 bœufs ont mangé en 2 semaines l'herbe contenue dans 2 ares de terrain plus l'herbe qui a poussé uniformément pendant ces 2 semaines. On sait que 2 bœufs ont mangé en 4 semaines l'herbe contenue dans 2 ares de terrain plus l'herbe qui a crû durant ces 4 semaines. D'après ces données combien faudra t-il de bœufs pour manger en 6 semaines l'herbe contenue dans 6 ares plus l'herbe qui a poussé pendant ces 6 semaines ?»

On est d'accord : le certif' était assez difficile, mais cela n'empêchait pas les élèves de réussir. On voit le contraste avec le cours bâclé d'astronomie de CM2... Bref, pourquoi en est-on venu là ?


_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Ven 23 Déc 2011 - 15:33

Salut

Citation :
Ah, et tant que j'y suis, une étoile naît des " cendres " d'une autre étoile, non ?

Plus ou moins Wink
Une étoile né à partir de gaz (hydrogène, etc.) provenant d'une nébuleuse. Lorsqu'une étoile de type solaire meure, son gaz résiduel s'éparpille dans l'espace et enrichit le milieu interstellaire, donc oui on peut dire que la mort des étoiles peuvent engendrer d'autres étoiles (mais il ne s'agit pas de cendre, bien entendu).

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Ven 23 Déc 2011 - 16:39


Oui Clavius, il existe une différence entre des gaz et des cendres. Les cendres sont généralement des sels minéraux solides. Quant aux poussières, ce sont des roches à l'état pulvérulent (comme du sable très fin).

Jamais le soleil n'a été composé de dioxyde de carbone, n'est-ce pas, Clavius ? lol Peut-être que certains croient que c'est vrai, et que c'est l'effet de serre qui fait chauffer le soleil, mais alors si c'est l'effet de serre qui chauffe, quelle en est la cause ? Le soleil ? L'industrie terrestre ? lol


Plus sérieusement, c'est le reste d'hydrogène issu d'étoiles «mortes» qui peut engendrer d'autres étoiles sous l'effet de la gravitation, si la quantité de gaz est suffisante. Cependant, s'il y a une quantité d'hydrogène inférieure à moins de 7 centièmes de la masse du soleil, on obtient une naine brune dont la masse est insuffisante pour devenir une étoile.

Ce qui serait intéressant, c'est qu'à l'occasion de cours improvisés d'astronomie à l'école, les élèves nous envoient ces cours pour que nous les examinions.

Mais on apprend davantage hors scolarité, je connais une librairie réputée (Gibert Joseph) à Paris dans le boulevard Saint-Michel et on y trouve de tout. C'est même là-bas que j'ai trouvé les fameux cours de physique de Richard Feynman. Autrement, on peut se faire livrer à domicile avec le site marchand Amazon. Pour de l'info gratuite, il y a le web, on peut y trouver des trucs intéressants mais un tri patient est nécessaire (ça bouffe pas mal de temps). Solution bon marché : les bibliothèques.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
M51
Singularité


Nombre de messages : 2
Loisirs : Le Théâtre, Philosopher, les paradoxes, et bien d'autres choses encore....
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Ven 23 Déc 2011 - 17:43

Bonsoir,

Bien sûr, qu'il ne s'agissait pas de cendres, Clavius. Mais c'est juste pour confirmer mes... acquis '
( ? ) par quelqu'un d'autre, et je t'en remercie.

Pulstars, nous sommes d'accord sur bien des points. Bien que je n'aime pas forcément me vanter, je ne suis, à la base, pas trop dans les matières scientifiques [ si ce n'est la S.V.T, mais ça, c'est une passion, ce n'est pas tout à fait pareil pour moi ], mais plutôt dans les matières littéraires. J'ai un certain niveau, que j'estime toujours trop faible [ bien que mes notes s'élèvent particulièrement haut ], et c'est pour ça que je m'instruis en regardant ce qui se passe autour de moi.

De nos jours, les différentes technologies deviennent le centre d'intérêt, et pas uniquement des " jeunes ". Et j'ai souvent remarqué que, même ici sur Internet, nous sommes obligés de croiser des informations, et nous ne serons jamais sûrs et certains que nos croisements viennent d'informations justes...

Où je veux en venir ? Ce prof' a très bien pu faire son cours " à la va-vite ", et ainsi négliger la part de " vérification des données ". Certes, il y a là une faute professionnel, si on va loin.
Pour ma part, je trouve que les " sms " prennent beaucoup trop de place dans l'écriture des étudiants, et, malgré mon âge, je suis moi-même outrée des blasphèmes que l'on peut écrire dans une phrase simple. C'est hallucinant. L'éducation se néglige-t-elle chez les parents ? Ou alors, ce sont les étudiants qui ne pensent qu'à leurs obsession sans aller décrocher des écrans pour aller voir le dehors ? Que de questions qui en entraîne d'autres...

Je pense que le professeur aurait dû, à la limite, lancer le sujet, puis laisser les élèves devenir moteur du cours, en appliquant la méthode freinée. [ pendant l'école maternelle et primaire, c'est ce qu'on appliquait à la Calendretta et ça m'a marqué, cette méthode, quand je vois l'efficacité. Mais bon, trop facile de juger ] Après, on critique tout le temps, mais est-ce qu'on était à sa place ? Comme tu l'as dit, les faits sont là, des informations étaient erronées.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Ven 23 Déc 2011 - 18:34

Il est vrai que la vitesse, la précipitation, l'urgence augmente beaucoup le risque d'erreurs. À part la hâte, il y a aussi les réponses réactionnaires basées sur des états émotionnels comme la consternation ou l'énervement. Bref, la vitesse et l'émotion brident la qualité des raisonnements, et ce n'est pas toujours possible de pouvoir tout gérer et éviter les erreurs. Cela est valable pour tout le monde.

Je pense qu'un instit ou un prof ne prépare pas ses cours à la dernière minute. Un enseignement est habituellement organisé avec l'aide d'un agenda. C'est un métier difficile où la gestion du temps est essentielle. De plus, avoir des connaissances nécessaires ne suffit pas, il faut également d'autres qualités comme la patience, la diplomatie, et une certaine aptitude à la psychologie. De mon propre aveu, je ne pourrais pas être enseignant, je n'ai pas la patience requise. De plus, à ma connaissance, les profs subissent un programme qui leur est imposé, et ils doivent l'appliquer même s'ils ne sont pas d'accord avec ce programme : c'est le cas de la méthode actuelle de l'apprentissage de la lecture. http://www.francesoir.fr/actualite/societe/l-ecole-fabrique-des-illettres-133076.html

Le fond du problème n'est pas forcément les enseignants, encore moins les élèves, mais le système éducatif et sa hiérarchie complètement déconnecté des réalités.

L'avènement des technologies comme la téléphonie mobile a eu des conséquences désastreuses sur l'orthographe. De nos jours, on mise sur la vitesse, tout va vite, peu importe l'exactitude pourvu que ça aille vite. C'est triste.

La faute la plus caractéristique rencontrée sur le web et ailleurs, c'est la confusion entre le participe passé et l'infinitif à propos des verbes du premier groupe. Pourtant, il existe une règle simple de conjugaison qui abolit toute erreur future.

Voici cette règle :

«Après les auxiliaires ÊTRE ou AVOIR le verbe s’écrit toujours au participe passé. Lorsque 2 verbes se suivent le second se met toujours à l’infinitif.»


Ensuite, à propos des cours, lorsque l'on amène les élèves à poser des questions, la curiosité s'auto-entretient d'elle-même, les questions appellent de nouvelles questions, et les connaissances se construisent, et en procédant ainsi, il est possible d'y ajouter un questionnement critique.

En revenant sur ce cours bâclé d'astronomie, ce cours a consterné un certain nombre d'entre nous. Évidemment, on s'est demandé comment cet enseignant en a pu arriver là. Négligence ? Agenda chargé ? Classe indisciplinée et état de stress de l'enseignant ? Bien des hypothèses sont possibles. Mais quelle est la vraie cause ? Ça je ne le sais pas.

Comment cela se passait-il dans les classes à l'époque du certificat d'études primaires, quand les maîtres d'école géraient des classes bien plus peuplées d'élèves que celles d'aujourd'hui ?

Notre époque suscite de nombreuses interrogations à propos de notre société. Les critiques en sont une conséquence naturelle. Si de nos jours, bien des choses sont difficiles à gérer et à organiser, pourquoi ne pose t-on pas des réformes importantes dans l'éducation pour y apporter de l'efficacité ? L'erreur est humaine, c'est naturel et inévitable, mais j'ai pu voir des choses inquiétantes... Si certains prennent la peine de lire des énoncés d'exercices dans Yahoo Questions/Réponses dans la rubrique Mathématiques, ils constateront à plusieurs reprises que les énoncés d'exercices sont eux-mêmes erronés. Quand les élèves ont du mal à résoudre les exercices tout en n'ayant pas vu l'erreur dans l'énoncé, alors il n'est pas du tout étonnant qu'ils viennent demander de l'aide sur Internet...

Une ou deux étourderies, d'accord je veux bien, mais par centaines, aïe...

http://www.google.fr/#sclient=psy-ab&hl=fr&safe=off&source=hp&q=%C3%A9nonc%C3%A9+erron%C3%A9%7Cfaux+math%C3%A9matiques+site:fr.answers.yahoo.com&pbx=1&oq=%C3%A9nonc%C3%A9+erron%C3%A9%7Cfaux+math%C3%A9matiques+site:fr.answers.yahoo.com&aq=f&aqi=&aql=&gs_sm=e&gs_upl=49700l51437l3l51892l7l5l1l0l0l0l224l865l0.4.1l6l0&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_cp.,cf.osb&fp=8c9ef9ee0eee6c81&biw=1440&bih=705


J'ai une explication à cela, et je pense que la situation va empirer :
http://www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php?article6674
http://www.franceinfo.fr/france-education-2010-09-01-l-angoisse-des-jeunes-professeurs-sans-formation-481911-9-43.html
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/09/02/la-drole-de-rentree-des-professeurs-stagiaires_1405451_3224.html (dans ce lien, on peut lire : des stagiaires remplacés par des étudiants)

Je ne blâme pas les enseignants, je montre les défaillances d'un système éducatif.

Ce que je veux dire : les élèves, ainsi que les enseignants, sont les victimes d'un système en péril. La suppression des postes dans l'Éducation nationale est un mauvais choix. D'ailleurs, il faudrait examiner les pourcentages alloués à chacun des ministères dans le budget annuel...

L'éducation est sacrifiée au profit d'autres choses. Bref, que faire ?

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Mer 28 Déc 2011 - 21:39


Voici encore une polémique qui frappe l'enseignement :

http://www.europe1.fr/France/Suspendue-pour-avoir-parle-du-bac-2012-882253/

Pour relativiser, les autres métiers aussi peuvent être touchés par des dérives. L'erreur est humaine. Mais quand l'erreur est effectivement importante, c'est une faute professionnelle.

L'éducation est un domaine sérieux qu'il ne faut pas sacrifier, d'où la nécessité de vigilance.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un "cours" d'astronomie de CM2   Aujourd'hui à 4:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Un "cours" d'astronomie de CM2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ULB-Université libre de Bruxelles - Cours d'Astronomie
» Astronomie / Les mouvements de la terre
» Livres, DVD, logiciels d'astronomie
» Les cours. Division B.
» IEJ cours et correction des épreuves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Esprit critique :: Forum sceptique-
Sauter vers: