Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’authenticité d’un esprit critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rachid sadek bouziane
Big Bang
Big Bang


Masculin Nombre de messages : 14
Age : 62
Localisation : Algérie
Emploi : enseignant
Loisirs : science, philosophie,littérature
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: L’authenticité d’un esprit critique   Ven 22 Juin 2012 - 20:29

L’authenticité d’un esprit critique
Il ne faut pas aussi confondre Science et athéisme ( impiété, immoralité, incroyance, incrédulité, hasard, irréligion, inconnu, sentiment, état d’âme, irréligiosité, matérialisme…). On m’a toujours appris qu’un esprit critique est l’examen attentif des choses avant de porter un jugement infondé ou un choix subjectif, il faut savoir communiquer avec vertu et modestie pour préparer la plate forme au discours scientifique ou philosophique pour converger vers un critique constructive, la critique des tendances politiques ou convictions religieuses, c’est de l’outrage à la démocratie, à la cohabitation, à la liberté, à l’extermination d’autrui. Un jugement objectif et rationnel se réfère toujours à l’équation pour confirmer son authenticité. Pour faire de la critique scientifique, il ne faut jamais provoquer le sentiment pour ne pas éveiller le subjectivisme ou mettre le moi opérationnel ce qui perturbe la connexion neuronale et active l’inertie neuronale d’où la convergence vers la rupture. Un esprit critique qui est gouverné par une symphonie d’insultes dont les notes qui la composent sont les mots " con " et "connerie", s’engage dés le début dans l’agression sentimentale et morale, ce qui met fin immédiatement à la confrontation scientifique ou philosophique. Par ailleurs, une pensée composée de vanité et d’orgueil, essaye de briller par l’exposition de ses connaissances acquises pour influencer et intimider le lecteur et empêcher le compositeur de publier en méprisant et en sous-estimant ses écrits pour conquérir la distinction virtuelle, la gloire artificielle, et la victoire déméritée, en mettant en infériorité intellectuelle le compétiteur, expression du comportement de la nullité, de l’incapacité, de l’opacité. L’authenticité d’un esprit critique, se traduit par une communication positive orbitant autour d’une équation qui abritant l’unification, la référence, la convergence, la conquête de l’inconnu à travers l’évolution vers une destination connue.

Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: L’authenticité d’un esprit critique   Sam 23 Juin 2012 - 18:54


Dans tout ce que nous avons échangé, je n'ai pas une seule fois parlé de l'athéisme.

L'esprit critique est bien l'examen attentif, et c'est ce que j'ai fait. J'ai constaté que vous faisiez usage de métaphores en physique quantique, vous avez parlé de «particule pensante» et de «formalisme purement abstrait». Quand on explore vos idées, on y comprend que vous concevez la théorie quantique comme une sorte d'objet de contemplation, vous parlez même de «l'infaillibilité suprême et la cohérence absolue»...

Qu'y a t-il dans la théorie quantique qui justifie l'emploi des mots usités dans vos métaphores ? Vous voyez, j'utilise (comme toujours), un examen attentif et je vous prie de répondre à mes questions afin de comprendre vos motivations à travers vos métaphores. Je ne vous juge pas, je m'efforce de comprendre votre démarche qui est différente de ce que l'on connaît à travers la majorité des discussions scientifiques. Ça, vous le savez.

Si je vous demande ce qui justifie vos métaphores, c'est afin que le débat prenne une tournure constructive, mais vous vous mettez en situation défensive pour rien. Dès le début, j'ai expliqué pourquoi les métaphores sont superflues en science, et ça je ne l'ai pas inventé.

Vous évoquez ici les tendances politiques ou religieuses mais ça n'a rien à voir avec l'objet de la discussion : vous aviez ouvert un sujet sur la physique quantique, et l'attitude scientifique consiste à être neutre, c'est-à-dire sans l'emploi de métaphores. Les métaphores servent à simplifier et à aider à faire mieux comprendre certains concepts compliqués pour les néophytes. Mais dans ce forum, vous pouvez parler de physique sans avoir besoin d'utiliser des métaphores pour tenter de vous faire comprendre. Vos métaphores suscitent plus de questions et de doutes que d'avoir l'impression de vous comprendre clairement.

Si le débat avait porté sur la politique ou la religion, la critique fait partie du principe de démocratie, à travers des échanges d'opinions. Vous inversez les principes : vous métaphorisez la science et vous rejetez les critères de la scientificité, vous vous enfoncez dans le dogmatisme politique et le refus des critiques alors que la démocratie est le principe d'échanges contradictoires.

La liberté commence par le doute, pas par l'amalgame entre le vrai et le faux.
Remettre en question les choses, c'est de la liberté. Bien des pays n'ont pas cette liberté, des pays enfermés, cernés et dominés par des dogmes, le totalitarisme, l'obscurantisme et tous ces abus qui créent des inégalités et des préjugés.

La science ne consiste pas à des considérations subjectives, émotionnelles, esthétiques ni idéologiques. C'est pour ça que je vous demande encore pourquoi vous utilisez des métaphores subjectives où l'émotionnel est prépondérant. Je vous le demande. Pourquoi ?

Je ne vous ai jamais traité de con ou de connerie. Je montre seulement les différences entre votre style d'expression et le contexte scientifique habituel.

Pas une seule fois vous n'avez développé le débat vers une tournure scientifique dont les caractéristiques sont la logique factuelle et la neutralité émotionnelle. Vous avez préféré faire un formalisme pur, mais une théorie de la physique ne peut pas devenir un théorème mathématique, parce qu'en maths abstraites il y a des nombres, seulement des nombres, mais il n'y a plus d'observations physiques...

De l'orgueil ? Moi ? En quoi y a t-il de l'orgueil quand je présente les critères de la scientificité ? Je n'ai fait que mon devoir. Si j'étais resté complètement silencieux, vous auriez développé votre poésie qui n'a rien à voir avec un contexte scientifique. J'ai trouvé nécessaire de présenter les différences entre les métaphores et la science. Jamais je n'ai eu pour objectif d'être le meilleur ou d'être le premier, ce n'est pas du tout mon intention et je n'y ai même pas pensé une seule seconde, je m'en fous strictement de la renommée, d'où le fait que j'utilise un pseudonyme ici pour m'exprimer. C'est plutôt vous qui cherchez la renommée, une forme de reconnaissance, vous voulez être admiré par la foule en répandant vos poèmes sur Dailymotion, Wikipedia, Facebook et les forums de poésie. C'est votre orgueil, pas le mien !


_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
 
L’authenticité d’un esprit critique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu condamne-t'il l'esprit critique?
» L'esprit critique
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» fiches ICM
» Dossier Juin 2015 : L'esprit critique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Philosophie :: Épistémologie, philosophie des sciences-
Sauter vers: