Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Physique statistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
warlock207
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Physique statistique   Sam 12 Fév 2011 - 1:34

Rappel du premier message :

Bonjour tout le monde ,
Je suis en 3eme année de faculté en science et nous avons vu cette semaine la distribution de Boltzmann en moins de 2H, et pour être franc , je n'y ai pas compris grand chose x).(et j'ai 4Hde cour encore la semaine prochaine )
Dans notre programme , nous devons voir plein de chose mais on a pas beaucoup de temps (20h en tout) donc le prof va vite et ne détaille pas forcément toutes ses reflexions.
Donc je voudrais savoir si quelqu'un pourrai m'aider à y voir un peu plus clair , je lui en serai reconaissant Grand sourire !
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Physique statistique   Jeu 17 Fév 2011 - 17:37

Salut

Citation :
On devrait pouvoir enseigner les sciences à tout âge, dont le degré est adapté à l'âge.

Oui, et c'est possible même à des tout petits. Il faut seulement leur dire les choses de façon imagée, parfois en donnant des comparaisons avec des personnages ou histoires font parties de leur "monde enfantin".

Citation :
Je vois mal expliquer aux élèves de l'école
primaire l'histoire du système solaire, la courbure de l'espace temps,
les modèles de formation de la terre, et de la lune où il y a au moins
10 scénarii, où il n'y a pas conscensus, ou l'origine supposée du
soleil etc.

Je n'ai jamais dit le contraire. Je soulignais seulement que certains enseignants peuvent dire des choses fausses, comme par exemple "La Lune ou le Soleil sont des planètes" ou encore "l'étoile la plus brillante est l'étoile du berger", entres autres.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
bongo1981
Nébuleuse
Nébuleuse


Masculin Nombre de messages : 325
Localisation : Paris
Emploi : Sciences & Techniques
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Physique statistique   Jeu 17 Fév 2011 - 19:03

Clavius a écrit:
Je n'ai jamais dit le contraire. Je soulignais seulement que certains enseignants peuvent dire des choses fausses, comme par exemple "La Lune ou le Soleil sont des planètes" ou encore "l'étoile la plus brillante est l'étoile du berger", entres autres.
Je pense que les profs ne sont pas infaillibles, et c'est un très bon enseignement pour les écoliers de prendre les choses avec prudence, même les choses que le prof dit, il ne faut pas les prendre pour argent comptant. Le prof qui a dit ça n'est pas le premier et sûrement pas le dernier.

Je suis sûr que toi ou d'autres personnes sur ce forum ont été dans cette situation, où le prof a dit des bêtises, mais on était trop jeune pour s'en rendre compte, et ça ne nous a pas tué que je sache.

Je rappelle mon prof de CM1/CM2 (oui on était 20 dans la classe, 6 CM1 et 14 CM2 parce qu'une classe avait fermé). Il nous disait que le soleil allait s'éteindre, ce ne serait pas à l'échelle d'une vie mais plus tard (il ne savait pas trop chiffrer, mais moi je ne devais pas avoir de bonnes notions sur les nombres), un élève lui a demandé pourquoi ? Et il a répondu que comme il y a de l'oxygène dans l'espace, plus tard il en manquerait et donc le soleil s'éteindrait par manque...

Bon tu vois bien que cela ne m'a pas traumatisé et que j'ai choisi une carrière scientifique.

Pour toi ce sont peut-être des évidences, mais dans le sens courant une étoile, c'est un point lumineux que tu vois dans le ciel, alors étoile du berger ou pas, c'est plus ou moins "l'étoile" la plus brillante. Après on apprend que c'est le soleil (eh oui c'est une étoile), après on parle de Vénus comme planète, et on définit plus rigoureusement une étoile. Ce n'est pas choquant.
Pour la lune ou le soleil, effectivement ce ne sont pas des planètes, ils ont sûrement confondu astre et planète, mais dans le langage courant combien de personne n'ayant pas d'affinité avec l'astronomie font la différence ?

Cela te choque en tant qu'astronome, mais que veux-tu ? On ne peut pas être super bon partout.
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Physique statistique   Jeu 17 Fév 2011 - 22:45

Salut

Citation :
même les choses que le prof dit, il ne faut pas les prendre pour argent comptant.

C'est pourtant ce que nous faisons tous lorsque nous sommes élèves car le prof est sensé nous apporter un enseignement correct.

Par contre, oui ça arrive de réaliser que le prof dit une bêtise ou ne sait pas répondre, mais combien s'en rendent vraiment compte ? Combien garderont cela comme acquis ? Là est la question ...


_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
bongo1981
Nébuleuse
Nébuleuse


Masculin Nombre de messages : 325
Localisation : Paris
Emploi : Sciences & Techniques
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Physique statistique   Ven 18 Fév 2011 - 8:45

Tu vas me dire que tu te rappelles mot pour mot de tout ce qu'ont dit tous tes profs ?

Quand on est très jeune oui c'est le cas, mais c'est une leçon de la vie de s'apercevoir plus tard que le prof n'est pas une fontaine de vérité et qu'il est loin de tout savoir.

A l'école on apprend des choses, mais on mûrit aussi. Et je te parle bien de matûrité. Je veux bien t'accorder qu'en maternelle, on prend tout pour argent comptant, mais dès l'école primaire les plus précoces se rendent compte que le prof ne sait pas tout. Au collège, on a un prof par matière et on sait que le prof ne sait pas tout, il en faut un spécialisé dans chaque matière. Un collégien sait que son prof n'est pas infaillible.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Physique statistique   Ven 18 Fév 2011 - 10:01

L'esprit critique est bien plus important que les connaissances. Rien n'est infaillible, encore moins les gourous et toute forme de pouvoir et d'autorité. L'enjeu de l'esprit critique, ce sont les libertés : ne rien savoir ou croire savoir ce n'est pas le problème, le problème c'est le manque d'analyse de l'information. La base de l'information commence par les définitions. L'enseignement élémentaire de l'astronomie, comme toute autre science, commence par les définitions : ce qu'est une planète, une étoile... Sans trop se laisser séduire par trop de métaphores. L'esprit critique est un principe aussi important que la lecture, l'écriture et le calcul. La lutte contre l'obscurantisme et la désinformation est loin d'être achevée, quand on voit toutes les conneries à la TV et dans la politique.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
bongo1981
Nébuleuse
Nébuleuse


Masculin Nombre de messages : 325
Localisation : Paris
Emploi : Sciences & Techniques
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Physique statistique   Ven 18 Fév 2011 - 11:06

Je suis assez d'accord avec toi Pulstars.
J'aimerais ajouter que les parents doivent participer. Très souvent les écoliers posent des questions à leurs parents "tu sais que j'ai appris ça ce matin", "je ne savais pas que..." etc... c'est aussi un travail de recoupement.

Parfois les enfants demandent des approfondissements des parents qui répondent "ah ton prof t'a dit ça, c'est pas entièrement vrai, c'est trop simplifié, ça se passe plutôt comme ça" etc...

Clauvius, je trouve que tu as une vision extrêmement naïve de l'école... as-tu été traumatisé par une belle maîtresse qui t'a mis en retenu avec elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Physique statistique   Ven 18 Fév 2011 - 13:10

L'école est un thème intéressant à aborder.
Par exemple, je préfère largement l'école publique par rapport à l'école privée.

Il y a aussi le rôle des parents : si les jeunes ne sont pas encadrés par leurs parents, cela facilite la situation d'échec scolaire. Concernant les programmes scolaires, il existe des lacunes flagrantes dans le domaine de l'enseignement des sciences, car la définition de la scientificité et de l'épistémologie, ainsi que la méthode scientifique, sont une base qui n'est pas abordé alors que ce sont des détails capitaux.

L'école enseigne les bases comme l'écriture, la lecture et le calcul, mais la compréhension de chaque domaine commence toujours par des définitions concises et précises. Sans définitions, rien ne peut être compris avec clarté. Un exemple : les élèves savent calculer la dérivée d'une fonction mais souvent ne savent pas à quoi ça sert précisément ni ne connaissent la définition.

En parallèle à la connaissance des définitions, la faculté d'argumentation et de participation est fondée sur l'esprit critique. L'école donne des bases, certes, mais l'école a fondé son enseignement sur la mémoire de ce qui est enseigné : on apprend, on mémorise, mais quelle place est donnée pour la réflexion et l'analyse ? L'exercice de la mémorisation c'est bien, mais la capacité de réflexion devrait aussi avoir sa place. Le problème de l'école primaire et secondaire, c'est de réduire l'école à mémoriser bêtement sans recul critique. Le rôle de l'école, dans toute sa bienveillance, ce n'est pas de produire des générations de moutons crédules manipulables (près de 10 millions de français consultent chez des astrologues et voyants...), mais de donner les bases de la liberté, de l'autonomie et de l'indépendance.

La liberté est liée à l'esprit critique. En ces temps obscurantistes, la liberté est en danger, la démocratie est menacée. La neutralité de l'internet est en péril face à la conception de nouvelles lois liberticides, c'est-à-dire une menace de censure, d'entrave à la liberté d'expression. Le flicage du Net en perspective. Le recul des libertés se fait graduellement, bien des gens ne font pas attention à tout se qui se passe. Le principe de la vie privée par exemple, c'est en recul, il n'y a qu'à observer le fonctionnement intrusif de Fesse Bouc par exemple pour se rendre compte du désastre. Pourquoi le Net est-il en danger ? Parce que c'est le dernier endroit dans lequel il existe une vraie démocratie, il n'y a qu'à comparer les débats sur internet par rapport à tout ce qui se dit à la TV. La TV est aseptisée depuis la disparition de Balavoine, Gainsbourg et Coluche. Le Net est-il condamné à subir le même sort par le filtrage et la censure ? Je vous invite à lire l'article sur la liberté de la presse sur Wikipedia, notamment sur son évolution en France.





_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
bongo1981
Nébuleuse
Nébuleuse


Masculin Nombre de messages : 325
Localisation : Paris
Emploi : Sciences & Techniques
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Physique statistique   Ven 18 Fév 2011 - 14:49

Développer l'esprit critique dès le plus jeune âge, ça me paraît très difficile. Pourquoi le tester ? Je ne suis pas pédagogue, et n'ai aucune expérience de l'enseignement aux enfants. J'étais resté sur le "a priori" de devoir avoir un minimum de base pour pouvoir critiquer. Après tout, on critique toujours par rapport à une référence que l'on connaît.

Pour ce qui est de Fess Bouc, il incombe à celui qui a un compte de distiller ce qu'il veut bien mettre dessus. J'ai un compte, mais personne ne sait ce que je fais tous les jours.

Pour ce qui est des définitions, je dirai qu'il est trop facile de tomber dans l'extrême. Prenons un exemple simple.
Qu'est-ce que le vide ? Combien de définition en existe-t-il ?
- sens littéraire : ma trousse est vide, il n'y a pas de stylo dedans, ni de gomme. (même s'il y a des mines cassées, bout de gomme non utilisable). On peut dire que la bouteille est vide, il n'y a plus de liquide, mais il reste un contenu en air.
- sens chimique : je fais le vide, il n'y a plus d'air
- sens physique classique : le vide peut être vide de matière, et / ou vide de tout rayonnement ou champ
- sens physique quantique : le vide au sens de la physique classique n'existe pas, il y a toujours des particules virtuelles qui ont un effet indirect et détectable

Rien que ça... ça en refroidit plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Physique statistique   Aujourd'hui à 4:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Physique statistique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Changement horaires TP Relativité Générale et Physique Stat.
» Des cours pour les SMI
» Statistique ensoleillement et précipitation
» Présentation des études en Physique
» Bibliographie sur la géographie physique, la climatologie et la géomorphologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Sciences exactes :: Physique théorique-
Sauter vers: