Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 raisonnement analogique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
3181
Invité



MessageSujet: raisonnement analogique   Ven 12 Juin 2009 - 12:15

Bonjour, je réalise un mémoire de master en psychologie sur l'essor du bouddhisme en occident. je réfléchissais sur les raisonnements qui amènent les adeptes bouddhistes (plutôt grand public) à avancer par exemple que si l'on est convaincu depuis Einstein du principe de conservation de l'énergie alors l'idée de réincarnation est tout à fait plausible. Je ne veux pas épiloguer sur le contenu du raisonnement mais sur la nature du raisonnement lui-même. Aussi, je voudrai savoir quel est le statut du raisonnement de type analogique (par association d'idées) dans les sciences ? Quelles critiques lui sont adressées? Merci pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: raisonnement analogique   Ven 12 Juin 2009 - 20:39

Le principe de conservation de l'énergie ça date des travaux sur la thermodynamique au début du XIXe siècle, soit environ 70 années avant les travaux d'Einstein.

Il n'y a pas de lien de causalité entre la conservation de l'énergie et la réincarnation. Une causalité n'est pas une analogie. La causalité est à la base de la connaissance scientifique, tandis que l'analogie est à la base de nombreuses croyances. L'analogie est un mode de pensée opposé à la causalité. La causalité conduit à des concepts cohérents et crédibles par rapport aux faits empiriques. L'analogie mène souvent, voire fréquemment, à des contradictions et à des absurdités, parce qu'il n'y a ni causalité ni rigueur de raisonnement. Un raisonnement est nécessairement logique, sinon ce n'est pas un raisonnement. Quand un raisonnement est illogique et incohérent, on appelle cela de la langue de bois ou de la logorrhée. Une connaissance fiable est construite sur des causalités, pas sur des analogies.


Explication de la causalité :

Si A = B, et si B = C, alors A = C.

Ici on a établi une causalité entre A et C à partir de deux propositions d'équivalence.

Exemple :

Je suis un homme,
Or, tout homme est mortel,
Donc je suis mortel.


Explication de l'analogie :

Si A = B, et si C = D, alors si A ressemble analogiquement à C, alors B ressemble analogiquement à D. Il s'agit d'un raisonnement fallacieux, parce qu'une analogie n'est en aucun cas une causalité.

Exemple : l'or est un métal jaune, l'or a beaucoup de valeur ; et justement, l'urine est jaune aussi, donc elle a de la valeur. Voila, c'était un exemple qui montre l'absurdité d'un pseudo-raisonnement par l'analogie.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
anovapsy
Mur de Planck
Mur de Planck


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: raisonnement analogique   Mer 7 Mar 2012 - 21:49

J'espere que tu as eu ton memoire, mais si tu a s enchainé avec une thèse je crois qu'il y a une référence interessante:

"Prodiges et vertiges de l'analogie" de Jacques Bouveresse.
Revenir en haut Aller en bas
bongo1981
Nébuleuse
Nébuleuse


Masculin Nombre de messages : 325
Localisation : Paris
Emploi : Sciences & Techniques
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: raisonnement analogique   Jeu 8 Mar 2012 - 10:58

Je vosi qu'on déterre des anciens topics.
Je suis d'accord globalement sur ce que dit Pulstars, j'ai juste des petites précisions à rajouter.
Pulstars a écrit:
Le principe de conservation de l'énergie ça date des travaux sur la thermodynamique au début du XIXe siècle, soit environ 70 années avant les travaux d'Einstein.
Entièrement d'accord, mais ce principe existe depuis plus longtemps (je dirai Galilée).

Je m'explique : Galilée était conscient que le mouvement stocke une quantité d'énergie que l'on appelle énergie cinétique. De plus il était conscient de l'énergie potentielle.
Galilée avait postulé que l'énergie mécanique (qui est la somme des deux) se conserve, s'il n'y a pas de frottement.

Quant à la thermodynamique, c'est la synthèse de ces notions et la compréhension que la chaleur est une forme d'énergie. Le premier principe de la thermodynamique dit tout simplement que la quantité de chaleur que contient un corps peut être transformé en travail, et que toute transformation de ce genre s'accompagne d'un flux vers un corps plus froid (machine dithermique).

On peut dire que le 1er principe de la thermodynamique englobe la loi sur la conservation de l'énergie mécanique.

L'on peut également dire que la théorie de la relativité, qui a montré que la masse est aussi une forme d'énergie permet d'étendre encore cette loi au processus de création de matière anti-matière.

Par contre, je ne suis pas trop d'accord avec la notion de causalité présentée par Pulstars. Le principe de causalité dit tout simplement que la cause précède la conséquence. La théorie de la relativité vient préciser certaines choses vis à vis par exemple d'évènements non causaux qui peuvent survenir avant ou après, selon le référentiel dans lequel on voit ces évènements.
Pulstars a écrit:
Explication de la causalité :

Si A = B, et si B = C, alors A = C.

Ici on a établi une causalité entre A et C à partir de deux propositions d'équivalence.
Cela s'appelle surtout une propriété d'une relation binaire qui est la transitivité. (qui fait partie d'une des propriétés d'une relation d'équivalence, les deux autres sont la symétrie, et réflexivité).
Pulstars a écrit:
Exemple :

Je suis un homme,
Or, tout homme est mortel,
Donc je suis mortel.
C'est un syllogisme.
Pulstars a écrit:
Explication de l'analogie :

Si A = B, et si C = D, alors si A ressemble analogiquement à C, alors B ressemble analogiquement à D. Il s'agit d'un raisonnement fallacieux, parce qu'une analogie n'est en aucun cas une causalité.

Exemple : l'or est un métal jaune, l'or a beaucoup de valeur ; et justement, l'urine est jaune aussi, donc elle a de la valeur. Voila, c'était un exemple qui montre l'absurdité d'un pseudo-raisonnement par l'analogie.
mouais, j'avais vu un autre raisonnement marrant :
Un bon cheval est rare.
Toute chose rare est chère.
Un cheval bon marché est rare.

ennuyé ...
Un cheval bon marché est donc cher !
Revenir en haut Aller en bas
apprenti
Mur de Planck
Mur de Planck


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 15/09/2012

MessageSujet: Re: raisonnement analogique   Dim 16 Sep 2012 - 14:41

Il est bien fait ce site, je le trouve très clair dans les thèmes abordés.

3181 a dit:
Citation :
Aussi, je voudrai savoir quel est le statut du raisonnement de type analogique (par association d'idées) dans les sciences ?
Pulstars a dit :
Citation :
Explication de l'analogie :

Si A = B, et si C = D, alors si A ressemble analogiquement à C, alors B ressemble analogiquement à D. Il s'agit d'un raisonnement fallacieux, parce qu'une analogie n'est en aucun cas une causalité.

Exemple : l'or est un métal jaune, l'or a beaucoup de valeur ; et justement, l'urine est jaune aussi, donc elle a de la valeur. Voila, c'était un exemple qui montre l'absurdité d'un pseudo-raisonnement par l'analogie.
Je me permets d'exprimer mon désaccord avec vos points de vue, dans la mesure où il me semble que ce n'est pas du raisonnement analogique dont vous parlez mais plutôt du raisonnement ASSOCIATIF.

Je prends un loup (l'animal), je lui colle l'image "bête agressive "qui tue des enfants et ça donne le "loup est une bête assoiffée de sang". Il s'agit d'un raisonnement où on colle une idée, une image à une réalité, ici le loup, pour la détourner.

Le raisonnement analogique traite de "la logique semblable entre deux choses", or la logique est un enchaînement de propositions hiérarchisées par ordre de priorité, un peu comme un escalier. Ainsi donc, si je veux aller en classe de 1ère, je dois logiquement passé par la seconde (on peut aussi sauter de classe). Or, cette structure logique ou fil conducteur, constitue un FOND qui s'applique à tous les domaines et à toutes les formes, c'est le raisonnement analogique.

Par exemple: traiter une information revient exactement à digérer un aliment. De l'aliment (de l'information) transformé, une partie sera utilisée, une autre stockée, une autre rejetée et on aura deux grandes maladies, la diarrhée (verbale, l'impossibilité de retenir une information personnelle) et la constipation (l'incapacité d'exprimer ses idées), etc.

Il est fort dommage de voir si souvent le raisonnement analogique confondu et dénigré en lieu et place du raisonnement associatif.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: raisonnement analogique   Aujourd'hui à 16:03

Revenir en haut Aller en bas
 
raisonnement analogique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Video sur un raisonnement théologique sur la parousie du Christ à l'heure de la mort
» Les types de raisonnement (déductif, absurde etc)
» Le raisonnement ou la poésie ?
» Petits problèmes de raisonnement et de méthode
» Arithmétiques et raisonnement par absurde:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Philosophie :: Épistémologie, philosophie des sciences-
Sauter vers: