Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 black holes and an atomic nucleus (centre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OKTAGON
Système planètaire
Système planètaire


Masculin Nombre de messages : 157
Localisation : Zeelande
Emploi : architect/ingenieur
Loisirs : div
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: black holes and an atomic nucleus (centre)   Dim 20 Juil 2008 - 13:19

I read an article (essay) of a scientist who described an atom with its centre (nucleus) and the distance of the electrones to that centre on a distance of 200000 * radius of the nucleus,which forms the supermost of the mass of the atom.

The room between that centre and the electrones consists of emptiness ,so "vide" ,nothing.
As I calculate that I reach a number of 200000 (power 3) times the content of a nucleus as being emptiness.
The nucleus has at that distance a certain attraction-force on the electrones;if they touch each other, a maximum attraction.

My idee is;maybe a stupid one,that the black holes in the univers are built up,by means whatever,so built up by atoms without that emptiness and connected together.

And as an atomnucleus has a super mass,it is understandable that there is a superpower of attraction in a black hole,look at the above idee.

Pulstars his territory? Radioactif
Revenir en haut Aller en bas
http://communities.zeelandnet.nl/data/bouwkunde/
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: black holes and an atomic nucleus (centre)   Dim 20 Juil 2008 - 18:01

Traduction de l'anglais :


J'ai lu un article d'un scientifique qui décrit un atome avec son centre (noyau) et la distance des électrons de ce centre sur une distance de 200000 fois le rayon du noyau, qui constitue l'essentiel de la masse de l'atome .

L'espace entre ce centre et les électrons se compose de vide, de sorte "vide", rien.
Comme je l'ai calculé, j'ai atteint un nombre de 200000 (puissance 3) fois le contenu d'un noyau comme étant vide.
Le noyau a à cette distance une certaine force d'attraction sur les electrons, si elles touchent les uns les autres, un maximum d'attraction.

Mon idée est peut-être stupide, que les trous noirs dans l'univers sont mis en place, par quelque moyen que ce soit, de façon construite par des atomes sans que le vide soit relié entre eux.

Et comme un noyau atomique a une super masse, il est compréhensible qu'il existe une superpuissance d'attraction dans un trou noir, regardez l'idée ci-dessus.




Le vide n'est pas absolument vide, c'est le vide quantique.
En général, le rapport entre le rayon de l'atome et celui de son noyau est voisin de 50000. Ce nombre élevé au cube donne en effet approximativement le rapport volumique.

La stabilité des électrons autour de l'atome est expliquée par la mécanique quantique. Les électrons occupent des niveaux d'énergie minimum, correspondant à un état d'énergie. Le domaine quantique est différent du domaine macroscopique. Sans la mécanique quantique, nous croirions que les orbitales électroniques sont instables et les électrons perdraient leur énergie pour finalement spiraler vers le noyau atomique.

Dans le cas des étoiles à neutrons, en effet, les atomes sont tellement tassés que les électrons sont écrasés vers le noyau atomique. La fusion des électrons avec le noyau forme une structure neutronique dense. C'est purement théorique, on n'a pas encore observé si le phénomène se passe ainsi. En ce qui concerne les trous noirs, on sait juste que le rayon d'un trou noir est inférieur ou égal à la limite selon laquelle la vitesse de libération est la célérité de la lumière dans le vide. On ne connaîtra jamais le contenu des trous noirs. Les trous noirs, comme Dieu par exemple, sont fondamentalement inconnaissables.

Un noyau atomique est très dense, les étoiles à neutrons sont donc aussi très denses en sachant qu'elles sont composées de neutrons. Les trous noirs sont probablement très denses mais on ignore ce que devient la masse. On ne peut pas atteindre une densité infinie : la plus petite longueur possible est la longueur de Planck, qui vaut environ 10^-35 mètre.

L'infini n'existe pas en physique, ni même dans l'infiniment petit.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
OKTAGON
Système planètaire
Système planètaire


Masculin Nombre de messages : 157
Localisation : Zeelande
Emploi : architect/ingenieur
Loisirs : div
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: black holes and an atomic nucleus (centre)   Dim 20 Juil 2008 - 21:55

Thanks for your translation and extensive explanation,Pulstars !
Revenir en haut Aller en bas
http://communities.zeelandnet.nl/data/bouwkunde/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: black holes and an atomic nucleus (centre)   Aujourd'hui à 2:24

Revenir en haut Aller en bas
 
black holes and an atomic nucleus (centre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stephen Hawking: 'There are no black holes'
» Des extraterrestres s'invitent au centre de loisirs
» Françoise Pédeau, missionnaire au Burkina Faso depuis près de vingt ans, responsable d'un centre d'accueil pour enfants handicapés dans la région est du pays
» L'OREAL va construire un centre de recherche à Saint-Ouen
» Le Bon Pasteur, Centre apostolique Catholique Mhong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Astronomie & sciences de l'Univers :: Cosmologie-
Sauter vers: