Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Éducation nationale : un grand corps malade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Que pensez-vous de l'Éducation Nationale ?
 Elle atteint ses objectifs (apprendre à penser, être critique, avoir des connaissances)
 Elle n'atteint pas ses objectifs
 Les résultats sont mitigés
 C'est une catastrophe pour notre société et notre futur
Voir les résultats
AuteurMessage
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Mar 4 Sep 2007 - 10:08

Bonjour,

L'Éducation Nationale en chute libre ? Phase terminale ? Canal + diffusait hier un documentaire intitulé : Éducation Nationale, un grand corps malade.

Pour voir la vidéo (2 minutes 27 secondes), cliquez là : http://www.dailymotion.com/video/x2w31z_extrait-de-education-nationale-un-g_news

Malheureusement, je n'ai trouvé cette vidéo que ce matin ... et l'émission était hier. Pas pu la voir donc. Si vous la trouvez quelque part en streaming et en entier, merci de mettre l'adresse ici.

« Dernièrement, le Nouvel Observateur notait que les réalisateurs de ce documentaire passent au crible l’enseignement public. "Les chiffres qu’ils assènent au passage font froid dans le dos : 50 % d’échec en première année de fac; 15 % d’élèves sachant à peine lire à l’entrée au collège; pas plus d’un tiers des écoliers et d’un quart des collégiens qui maîtrisent les enseignements de base… Et pourtant le taux de réussite au Bac n’a jamais été aussi élevé." » (source)

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Mar 4 Sep 2007 - 15:23

Salut

Trop d'élèves s'emmerdent à l'école, et encore, je pése mes mots ...
A quand une école plus proche de la réalité de vie ? A quand des cours de science naturelle en pleine nature, des cours de sciences physiques où les élèves seraient acteurs et pas spectateur, par exemples ? Pour que les élèves soient intéressés par l'école et ce qu'ils apprennent, ils faut les impliquer. Trop souvent on ne les prend que pour de vulgaire machine à apprendre dont on doit bourrer le crane. Perso, j'estime que cela aiderait beaucoup d'élève d'être un peu plus "sur le terrain". Ils se sentiraient responsable et seraient plus attentifs car le résultat de ceux qu'ils feraient dépendrait d'eux. Par ailleurs, je pense que les sciences et la culture n'ont pas assez leur place à l'école. Notre cher ministre de l'éducation propose qu'on fasse une heure de sport en plus dans les écoles primaires. Certes cela détendra sans doute les élèves, mais qu'apprendront ils de plus au final ? Rien du tout. La solution est ailleure, et je pense l'avoir cité plus haut.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Jeu 6 Sep 2007 - 20:31

Je n'ai que du mépris pour l'E.N., et si je devais dire tout ce que je pense sur cette institution, ça me vaudrait bien des ennuis...

En France, le système est pourri par des élites qui se croient supérieurs, les enseignants. Des "intellectuels", selon un certain vocable, et dont la plupart ne connaissent pas la réalité des autres classes sociales comme les commerçants ou les artisans ou les ouvriers par exemple.

Un monde purement dominé par "l'éducation actuelle" est infâme, car ça conduit à l'idéologie politique, que certains dénominent sous le terme de "gauchisme". Bref, la France est en train de fabriquer des intellectuels autosuffisants et des élèves à demi-illettrés et victimes du système.

Surtout, ce que je veux dénoncer, c'est le fonctionnement d'un système qui a pour pratique l'humiliation des élèves plutôt que de chercher à les aider concrètement. Qui ne connaît pas l'exemple d'élèves qui ont été raillés publiquement par leurs camarades en classe parce qu'ils ne savaient pas très bien lire à haute voix ou parce qu'ils avaient des troubles de socialisation ou parce qu'ils étaient des surdoués perturbés trop "différents" de la masse moyenne ?

En Finlande, l'éducation est un succès parce que les élèves sont encouragés, soutenus et aidés. Ils deviennent autonomes et efficaces dans leur vie parce qu'ils ont pris confiance en eux-mêmes. Et ça, en France, PERSONNE ne le comprend ! Le système français marche sur l'humiliation et la tentative de faire fondre les gens différents dans une masse égalitariste où tout le monde doivent produire un même résultat à cause d'un programme scolaire imposé et arbitraire où tout le monde constatera des lacunes béantes comme l'absence de valorisation des sciences, de l'esprit critique et de l'astronomie !!! Mais voila, en France, on ne fabrique plus de scientifiques, les universités se vident. On fabrique des moutons portés à croire à n'importe quoi, le wicca ou le new age ou autres merdes du genre. On remplit les jeunes cerveaux avec des idées parasites. L'école n'a jamais appris à penser par soi-même, bien au contraire. L'école enseigne les bases élémentaires comme la lecture et l'écriture, mais il faut avouer que c'est un échec. De nos jours, les jeunes ingénieurs ont une écriture aussi troublée que celle d'un gamin de CP. Il y a 20 ou 30 ans, ce n'était pas le cas... Même nos aînés nés dans les années 30 écrivent bien le français, comparé au niveau scolaire des gosses d'aujourd'hui.

L'autre jour dans un centre commercial, j'ai entendu la conversation entre deux enseignantes, leur mentalité m'écoeure et je n'ai que du mépris pour ça. Les enseignants rejettent les fautes sur leurs élèves, ces enseignants devraient plutôt se remettre en question et changer de méthodes.

Bon, je cesse de parler de cette secte d'incompétents, parlons de choses plus dignes. L'école devrait s'inspirer des méthodes de Georges Charpak, à travers le principe de "la main à la pâte" où les élèves apprennent à RAISONNER PAR EUX-MÊMES et POUR EUX-MÊMES.

Dans 20 ans, on va droit vers la catastrophe. Nous aurons laissé un échec comme héritage intellectuel et culturel. Si les jeunes de maintenant n'ont pas un niveau satisfaisant, ce sera le déclin de l'éducation. Un jour, les instits seront remplacés par des intérimaires inadaptés à la fonction d'enseignant digne de ce nom, et sans formation adéquate... Vous verrez, les générations futures vont payer cher nos négligences de maintenant. Ce sera très grave sur l'économie de notre pays dans 20 ans ! Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi ?

On ne peut rien faire de concret dans cette société française bornée où les ministres ne sont pas d'accord avec les profs qui ne sont pas d'accord avec les parents d'élèves, personne n'est d'accord entre eux !

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Ven 7 Sep 2007 - 9:13

Salut

Citation :
RAISONNER PAR EUX-MÊMES et POUR EUX-MÊMES.

Je suis à 1000 % d'accord. Le simple bourrage de crane ne suffit pas. Il faut de la pratique, de la réflexion, du sens critique; et ça l'école ne le donne que trop peu souvent.

Pour ce qui est de nos "anciens", il est vrai que la plupart ont une écriture belle, et sans trop de fautes d'orthographe. Avec un simple certificat d'étude, il arrivait à assurer leur avenir. De nos jours, pour un résultat plus médiocre (écriture dégueulasse et pleines de fautes), il faut minimum le bac ! Sommes nous sur que certaines réformes, faites par le passé, concernant l'éducation nationale aient été bonnes ? A la vue du résultat, j'en doute. Il faudrait peut être retourner vers certaines méthodes anciennes qui ont fait leurs preuves comme la méthode syllabique, par exemple, qui s'avére souvent bien plus efficasse que la méthode globale.

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Ven 7 Sep 2007 - 13:51

L'école est télévisée : on voit plein de séries où on met en scène des jeunes. Dans ces séries, qu'est-ce que l'on voit : on ne les voit pas bosser : on ne voit que ce qui est autour de leur vie scolaire. Les jeunes qui voient ça sont machinalement influencés. Ils viennent donc à l'école pour l'apparence (montrer leur nouvelle fringue, faire les beaux), pour faire comme à la TV. (C'est un lieu de rencontre, de réunion, où on s'expose pour montrer qu'on a tel habit ou qu'on a telle coiffure tout en se montrant aux garçons/filles histoire de ...) Sauf qu'à la TV, on ne les voit pas travailler les gosses, c'est pas ça qui intéresse les réalisateurs qui veulent seulement montrer la vie extrascolaire d'adolescents. Du coup, à tout concentrer dans le paraître en se rendant à l'école, les jeunes ne s'intéressent à rien d'autre, et pas à l'école en tant qu'endroit d'éducation et d'enseignement. Et vu qu'une bonne partie le fait, ça amène de l'eau à leur moulin. L'école n'arrive pas à suivre car dans le combat qui opposera l'école aux médias, ce sera toujours les médias qui gagneront : l'enseignement de l'esprit critique n'arrivant qu'en terminale avec les cours de philo, le mal est déjà fait dans l'esprit des jeunes qui n'écoutent de toute manière pas les cours ou oublie tout une fois l'examen terminé – bah oui la philo ne sert à rien, c'est bien connu.
Avant que les médias ne soient si influant, vous voyiez autant de poufs écervelées dans les rues ? C'est bizarre, le niveau d'étude des jeunes a l'air d'augmenter globalement et tout à la fois, ceux des autres d'encore plus baisser. Notre pays se décompose, se divise dans la connerie, on va pas aller bien loin. Triste monde.

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Ven 7 Sep 2007 - 19:47

Le principale problème est que le gauchisme a réussi à instituer une société de loisirs dans ce pays. La TV a perverti la jeunesse qui n'est plus protégée.
La jeunesse est trahie car le monde ne leur offre que des illusions et des mauvaises bases, signe d'une incompétence d'irresponsables qui oeuvrent selon un mode de pensée postmoderne.

Je dis merde aux médias, aux psys, aux enseignants, et aux gourous de toutes espèces, car tout cela ne représente qu'un tas de merde à mes yeux.
Le système est pourri.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Ven 7 Sep 2007 - 20:43

Faire du "gauchisme" un bouc-émissaire est de mauvaise foi. C'est toute la politique, dans sa globalité, qui est pourrie. La droite au pouvoir n'y changera rien, de même que si la gauche avait été élu. La politique (gauche, droite, etc) de notre époque mène droit à un mur... ou à un précipice, au goût de chacun.

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Éducation nationale : un grand corps malade   Aujourd'hui à 4:04

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Éducation nationale : un grand corps malade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» clip de grand corps malade qui défend l'école à diffuser
» instru de "enfant de la ville" de grand corps malade
» Grand corps malade
» L'éducation nationale recense les décrocheurs du système scolaire
» Débat : l'éducation nationale est elle un lieu "machiste" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Pause détente :: Actualités-
Sauter vers: