Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La relativité de la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pulstars
Univers
Univers
avatar

Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 97
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: La relativité de la foi   Jeu 12 Avr 2007 - 17:35

La relativité de la foi


Chaque fois qu'un homme reçoit un enseignement religieux, il interprétera celui-ci d'une certain façon telle que sa foi soit différente au moins en un point sur une doctrine voulue unique.

En conséquence, comme le dit Gandhi lui-même, il y a autant de religions que d'hommes.

Tous les hommes ont leurs propres opinions politiques, leurs propres goûts personnels, leurs propres choix.

Cela a pour incidence qu'aucun homme ne croit au dieu d'autrui.

De même en politique : aucun homme n'adhère conformément et totalement à l'idéologie politique d'autrui.

Cette caractéristique est d'autant plus vraie que les religions tendent vers le sectarisme et que les idéologies politiques tendent vers le fascisme et le totalitarisme.


Dire que l'église chrétienne romaine est catholique est faux, parce que le mot catholique signifie universel.

En réalité, l'église dite catholique est une fédération de croyances de personnes réunies autour d'une doctrine dont l'idéal impossible est qu'elle soit unique. Une doctrine est interprétée différemment et avec diverses nuances selon les conceptions de chacun. L'église est en fait une fédération de croyances et non une seule doctrine.


La science serait-elle la seule chose, en tant que système de connaissances communes, qui puisse réunir des hommes sous un même joug d'opinions parce que la science suit une méthode objective stricte ?

La science aussi est une fédération de scientifiques aux idées différentes et nuancées (fort heureusement) car cela permet l'émergence d'hypothèses scientifiques concurrentes et réfutables.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Yohann
Astéroïde
Astéroïde
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : Réunion île (FRANCE)
Emploi : étudiant (Lettres Modernes)
Loisirs : lecture et musique
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: La relativité de la foi   Sam 4 Aoû 2007 - 19:18

Citation :
La science serait-elle la seule chose, en tant que système de connaissances communes, qui puisse réunir des hommes sous un même joug d'opinions parce que la science suit une méthode objective stricte ?

N'oublions pas que certaines divergences d'opinions entre Freud et Jung ont mené ces derniers à s'ignorer pour le restant de leurs jours... Je crois aussi que le Darwinisme avait soulevé des réactions divergeantes et mi les scientifiques sur des positions différentes... ? non...?

Je ne suis pas très callé en ce qui touche à la science... mais je crois, malgré toutes ses valeurs sans doute plus justes que la religion ou autre chose, qu'elle ne suffira pas à unir les hommes "sous un même joug", ou à leur apporter plus que sa connaissance exacte des chose...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.google.fr
Pulstars
Univers
Univers
avatar

Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 97
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: La relativité de la foi   Dim 5 Aoû 2007 - 12:11

Yohann a écrit:
Citation :
La science serait-elle la seule chose, en tant que système de connaissances communes, qui puisse réunir des hommes sous un même joug d'opinions parce que la science suit une méthode objective stricte ?



N'oublions pas que certaines divergences d'opinions entre Freud et Jung ont mené ces derniers à s'ignorer pour le restant de leurs jours... Je crois aussi que le Darwinisme avait soulevé des réactions divergeantes et mi les scientifiques sur des positions différentes... ? non...?



Les opinions de Freud et de Jung concernent le domaine de la psychanalyse, mais la psychanalyse n'est pas une science d'après la définition épistémologique.
En effet, les psychanalystes sont dans l'impossibilité de prouver que leur "théorie" est exacte.

Concernant le darwinisme, nous dirions plutôt la théorie de l'évolution des espèces. Darwin et Lamarck sont deux biologistes qui avaient chacun leur théorie évolutionniste : Darwin a proposé le principe de sélecton naturelle tandis que Lamarck a proposé l'hérédité des caractères acquis. Ces deux théories sont différentes mais elles sont scientifiques, car elles peuvent trouver des contre-exemples éventuels qui peuvent permettre de les réfuter. Cependant, concernant les partisans des thèses du créationnisme, il ne peut pas y avoir de débat scientifique parce que ces thèses ne font pas partie de la science.

Qu'est-ce la réfutabilité (falsificationnisme, en anglais) ?
Par exemple, on postule que Dieu (Yahweh ou Jéhovah ou le Shiva hindou) a une longue barbe blanche. Comment vérifier si c'est vrai ou faux ? L'absence d'éléments observationnels entraine l'irréfutabilité du postulat posé. On ne peut pas prouver alors que Dieu n'a pas de longue barbe blanche. Le postulat sans contre-exemple devient alors un dogme... Dieu échappe au critère de réfutabilité, et donc la théologie n'est pas une science. Inutile de chercher la réponse dans la Bible : les livres ne sont pas des faits.

J'ai souvent évoqué avec insistance dans ce forum la définition de la science. Est scientifique toute théorie portant sur des choses observables ou concevables qui sont réfutables. Pour cela, il suffit de consulter les oeuvres de Karl R. Popper, épistémologue et philosophe des sciences.


Citation :


Je ne suis pas très callé en ce qui touche à la science... mais je crois, malgré toutes ses valeurs sans doute plus justes que la religion ou autre chose, qu'elle ne suffira pas à unir les hommes "sous un même joug", ou à leur apporter plus que sa connaissance exacte des chose...


Ce qui fait avancer la science, ce sont les débats entre des théories scientifiques concurrentes, ce qui fait émerger des idées concrètes. La science n'est pas fixiste, les théories évoluent par leur affinement ou par leur abandon.

Concernant les doctrines pseudo-scientifiques (comme la psychanalyse par exemple), elles semblent immuables et paraissent éviter toute critique et remises en question. Les théories pseudo-scientifiques, théologiques ou métaphysiques sont assimilables à des dogmes. Cette démarche n'apporte rien d'objectif. Et puisques les dogmes ne peuvent pas être réfutables, il est impossible de savoir s'ils sont des postulats vrais ou faux.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Yohann
Astéroïde
Astéroïde
avatar

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : Réunion île (FRANCE)
Emploi : étudiant (Lettres Modernes)
Loisirs : lecture et musique
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: La relativité de la foi   Dim 5 Aoû 2007 - 17:59

Merci pour ta réponse! Elle remat parfaitement en place tous mes précédents propos...! Grand sourire !

Je n'ai jamais voulu dire que la théologie était une science, ou qu'on pouvait trouver des réponses dans ces conner***... je ne suis pas très adepte de ses truc la!
Ta définition du dogme m'éclaire beaucoup maintenant, je cerne mieux la notion.. thanx!

Néanmoins je ne crois toujours pas en la Science! A vrai dire je crois en rien (mot à prendre dans les deux sens du terme!). J'aime bien la science pour son caractère rationnel seulement.

Concerant ce que tu a évoqué sur Darwin et Lamarck ; j'ai essayé de chercher mais sans grand résultats des site relatant de ces théories... j'aimerais beaucoup en savoir plus a ce sujet ; autant celle de Darwin que de Lamarck... si tu as un site me conseiller... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.google.fr
Pulstars
Univers
Univers
avatar

Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 97
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: La relativité de la foi   Dim 5 Aoû 2007 - 18:30

Yohann a écrit:


Néanmoins je ne crois toujours pas en la Science! A vrai dire je crois en rien (mot à prendre dans les deux sens du terme!). J'aime bien la science pour son caractère rationnel seulement.


Il n'y a aucune raison valable de croire aux théories scientifiques, ce sont des paradigmes temporaires. On peut croire seulement à la rigueur de la méthode scientifique inspirée de la meilleure épistémologie (celle de la réfutabilité). La notion de croire ou de ne pas croire n'est pas scientifique. Quand on observe un arbre ou une voiture, les gens ne se disent pas qu'ils croient à l'arbre ou à la voiture... Il y a un grand paradoxe : plus les choses sont invérifiables, plus les gens sont tentés de croire, alors que cela devrait être le contraire. En effet, la conviction sur une chose ne doit être que le produit de la preuve observationnelle de cette chose. Il est plus économe en temps et en efforts de douter de quelque chose tant que la preuve n'en a pas été apportée formellement. Croire pendant des mois ou des années à quelque chose qui se révèle finalement illusoire fait tomber de haut, et avec le recul l'on constate amèrement tout ce temps et toute cette énergie dépensés à avoir été naïf. Il suffit d'imaginer à tout ce qu'on aurait pu faire si l'on avait utilisé rationnellement tout ce temps perdu à avoir été mystifié.

Comment ne pas se faire avoir : avant d'adhérer à un concept, il faut vérifier les sources, et en saisir le degré de scientificité, ou d'objectivité.
Être rigoureux c'est être honnête avec soi-même, et avec les autres.
Il faudra en outre toujours se souvenir que des résultats expérimentaux ou des théories quelconques auront une moindre valeur par rapport à avoir suivi rigoureusement une méthode scientifique. En effet, que vaudraient des résultats si la méthode souffrait de lacunes, d'ingérence émotionnelle ou d'erreurs ?

Citation :


Concerant ce que tu a évoqué sur Darwin et Lamarck ; j'ai essayé de chercher mais sans grand résultats des site relatant de ces théories... j'aimerais beaucoup en savoir plus a ce sujet ; autant celle de Darwin que de Lamarck... si tu as un site me conseiller... Smile


C'est simple, prends le moteur Google, c'est ton ami. Na !
Il suffit de taper des mots-clés comme Darwin et Lamarck, et il suffit ensuite de trier les résultats en éliminant systématiquement les sites d'amateurs ou d'abonnés (Lycos, Free) et on ne retiendra que les sites de scientifiques professionnels. Les sites d'amateurs souffrent de graves défauts comme l'inexactitude, la déformation simpliste de théories, et surtout la désinformation. Les meilleurs sites scientifiques sont fréquemment anglophones, est-ce que l'anglais ça te tente ou préfères-tu des sites francophones ?

Meilleures références sérieuses : www.nature.com www.sciencemag.org www.newscientist.com

Dans ces sites que je viens de citer, on peut taper des mots-clés dans la case de recherche.

En règle générale, tous les sites amateurs qui relatent d'une "théorie" qui ne figure nulle part dans les 3 sites que j'ai cité sont douteux.

Il suffit que tu ailles consulter un de mes articles dans le forum PARSEC au sujet du Quid 2006, tu t'apercevras que ce gros livre (souvent cité comme référence par un grand public) est truffé d'erreurs (1 par page) dans les pages qui traitent sur l'astronomie. Ceci veut dire que des livres sans erreurs n'existent pas. Sur le Net c'est pareil, c'est même pire. Donc vigilance sur le Web.

LIEN INTERNE VERS LA CRITIQUE DE QUID 2006

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
StrangQuark
2 avertissements
avatar

Masculin Nombre de messages : 59
Age : 33
Localisation : Marseille
Loisirs : débat, roller, didgeridoo
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: Re: La relativité de la foi   Mer 19 Sep 2007 - 12:07

Citation :
La science serait-elle la seule chose, en tant que système de connaissances communes, qui puisse réunir des hommes sous un même joug d'opinions parce que la science suit une méthode objective stricte ?

Oui, pas parce que la science suit une méthode objective stricte, mais par ce que le langage scientifique, les mathématiques, signifie pour chacun exactement la même chose. Ce qui n'est pas le cas des religions, plus généralement des construction humaines de connaissances non-verbalisées mathématiquement.

Citation :
La science aussi est une fédération de scientifiques aux idées différentes et nuancées (fort heureusement) car cela permet l'émergence d'hypothèses scientifiques concurrentes et réfutables.
Oui, mais leur vocabulaire est commun. Un électron est un électron. Ce qui leur permet de parvenir facilement à la vérité.

Alors que le "droit" en justice signifit n'importe quoi, il y a autand de définition du "droit", de la "liberté", de "Religion" (pour reprendre gandhi) que d'homme. D'ou l'impossibilité d'un discours sain, et l'impossibilité de concensus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nature.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La relativité de la foi   

Revenir en haut Aller en bas
 
La relativité de la foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La relativité restreinte
» Le temps, la relativité et nous.
» Les antineutrinos contredisent-ils la théorie de la relativité ?
» Einstein -- Théorie du temps et de la relativité
» Livre de relativité restreinte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Philosophie :: Philosophie générale-
Sauter vers: