Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Belgique divisée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NGC6543
Astromodérateur
Astromodérateur


Féminin Nombre de messages : 281
Age : 27
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: La Belgique divisée ?   Jeu 14 Déc 2006 - 14:16

Je sais que ça ne touche que de très loin la plupart d'entre vous, mais je devais en parler, tout de même.

Hier, la RTB (chaine de télévision belge) interromp tout à coup ses programmes pour annoncer l'indépendance de la Flandre. Une émission, camouflée en docu-fiction, a mis en scène la fin de la Belgique. Très vite, les gens sont interloqués, et lorsqu'ils remarquent que c'est un canular, ce n'est que débats sans fin...

Il faut savoir que l'émission touche là un point sensible. Les indépendantistes Flamands sont de plus en plus nombreux... Et les débats n'avaient lieux rien qu'au niveau politique, sans vraiment que les gens se sentent concernés. Un énorme coup de bluff pour bousculer le monde et les faire un peu réfléchir, ainsi que faire avancer le débat.

Ils y sont bien parvenus... 1900 réactions sur le site de Lalibre.be ! (La Libre Belgique est un des deux grands quotidiens francophone du pays, l'autre étant le Soir.) http://www.lalibre.be/forum.phtml?id=10&f_id=734

Personnellement, lorsque j'ai découvert ça (par le biais de ma cousine qui m'annonçait par MSN qu'on n'habitait plus dans le même pays) je suis directement allée sur un des sites d'actualité belges... Pour m'apercevoir que c'était un canular ! Première réaction : "C'est incroyable ! Ils sont complètement stupides !"

Mais... En y pensant, par après... Je me dis que c'était vachement bien qu'ils aient fait ça. C'est une grosse bombe larguée en plein dans le problème qui va faire réfléchir les gens sur divers sujets. Tout d'abord, sur les médias et leurs possibles erreurs, sur l'esprit critique (oui c'est vrai car je l'ai vu à la télé !) et aussi... Sur nos relations entre Flamands et Wallons ! Sacré coup de poker pour la Une (nom de la chaîne) qui s'est fait fustiger par le monde politique... Mais quel panache !

_________________
L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles.
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: La Belgique divisée ?   Ven 15 Déc 2006 - 0:22

Salut

Je trouve cela quelque peu irresponsable. Pourquoi remuer le couteau dans la plaie ? La Belgique souhaite donc tant que ça la division ? J'en doute.
Enfin, cette mauvaise blague aura fait une sacrée pub pour rtbf hihihi Tire la langue

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: La Belgique divisée ?   Lun 18 Déc 2006 - 16:21

En premier lieu, un tel canular pourrait se montrer dangereux, on ne sait pas comment le peuple réagirait (émeutes, révolutions, guerre civile...).

D'autre part, ce canular a permis de révéler un malaise profond : les gens sont prêts à croire tout ce que les médias racontent.
Si les peuples peuvent avaler les pires absurdités, alors les choses aberrantes plus discrètes passent totalement inaperçues.

Les médias sont les maîtres de la manipulation politique. C'est dangereux, comme tous ces sondages qui pronostiquent les résultats des élections présidentielles françaises.

L'esprit critique est lacunaire chez nos contemporains, les gens devraient soigneusement vérifier les sources des informations.

Il ne faut pas croire les médias, voire ne pas les écouter.
Etre influencé c'est vraiment dangereux.

Je cite l'exemple de la France dans les années 50 où les médias relataient des contacts possibles avec les martiens, il y eût des bavures dramatiques où des paysans ont tiré sur leur voisin parce qu'ils ont cru avoir aperçu un martien.

Nous vivons dans une société manipulatrice, c'est une démocratie fictive, les médias influencent les gens et font d'eux ce qu'ils en veulent.

Il m'arrivent de voir des journaux sur le web, et quand je les compare, ceux-ci se contredisent entre eux. La vérité n'est nulle part !

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
RexZeDog
Astromodérateur
Astromodérateur


Masculin Nombre de messages : 237
Age : 33
Localisation : Cannes, France
Emploi : Ingénieur Opérations Satellite
Loisirs : Astronomie, Photo, Vidéo, Bièrologie...
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: La Belgique divisée ?   Mer 20 Déc 2006 - 17:51

Ce n'est pas le premier canular des médias... En voici un exemple célebre, extrait du site http://www.nirgal.net/folklore.html

Citation :
Les martiens d'Orson Welles

Nous sommes le 30 octobre 1938, à la veille d'Halloween. Ce dimanche après-midi, Orson Welles rencontre l'équipe de CBS, pour finaliser le contenu d'une émission hebdomadaire intitulée Mercury theather on the Air. Halloween oblige, l'émission devra avoir quelque chose d'effrayant. Plutôt que d'évoquer de traditionnels revenants à la tête de citrouille, Welles décide de donner vie à des entités tout aussi terrifiantes, mais bien plus originales : il va réaliser une courte adaptation radiophonique du roman de Herbert Wells, la Guerre des Mondes.

Quand l'émission débute à 8 heures du soir, les auditeurs savent à quoi s'en tenir. L'ouverture indique clairement qu'il va s'agir d'une fiction dramatique. Reste que les gens branchés sur CBS sont encore peu nombreux. Une radio concurrente, NBC, diffuse au même moment une émission plus populaire que celle de CBS. Le programme de NBC débute avec une forte audience, jusqu'au moment ou le présentateur donne l'antenne à un musicien peu connu. De nombreux auditeurs changent alors de fréquence et rattrapent en cours de route l'émission de CBS. En peu de temps, l'audience de la radio double. Lorsqu'ils arrivent sur CBS, les retardataires tombent sur un show entrecoupé de plus en plus régulièrement de bulletins d'informations faisant étant d'un phénomène inquiétant.

L'émission a effectivement débuté comme un programme musical, les auditeurs étant invités à écouter Ramón Raquello et son orchestre, qui se produisent au moment même à l'hôtel Park Plaza, en plein centre de New York. Les notes de Tango sont cependant bientôt interrompues pour laisser place à un bulletin d'information émis par l'Intercontinental Radio News. A 19h40, le professeur Farrell de l'observatoire du Mont Jennings à Chicago aurait aperçu plusieurs explosions à la surface de Mars, une observation aussitôt confirmée par l'illustre professeur Pierson de l'observatoire de Princeton.

Les auditeurs sont à nouveau conviés à faire quelques pas de tango, mais leur répit est de courte durée. Jugeant l'événement important, CBS a estimé nécessaire d'interviewer le professeur Pierson par l'intermédiaire d'un journaliste, Carl Phillips. Sur les ondes, l'astronome se veut rassurant. S'il se montre incapable de fournir une explication pour l'explosion ayant eu lieu à la surface de Mars, Pierson estime que Mars ne présente pas de dangers, la planète étant en toute logique inhabitée (Welles et son équipe commettent d'ailleurs une erreur à ce moment là : Pierson indique que la planète Mars est très proche de la Terre, en opposition, alors que ce n'était absolument pas le cas en octobre 1938). Au beau milieu de l'interview, Pierson reçoit un télégramme annonçant qu'un tremblement de terre, vraisemblablement dû à l'impact d'un météore, vient d'avoir lieu à proximité de Princeton, près d'une ferme située à Grovers Mill dans le New Jersey.

Stupéfaits, les auditeurs apprennent alors par le biais du journaliste Carl Phillips, envoyé sur place, que la violente déflagration était due non pas à la chute d'une météorite comme on l'avait alors supposé, mais à l'atterrissage d'un étrange vaisseau de métal. Tandis que les badauds se pressent autour de l'engin, ce dernier, après avoir laissé entendre un étrange bourdonnement, se dévisse soudain par le haut. Des tentacules menaçantes se hissent bientôt à travers l'ouverture. Peu après, dans l'incrédulité générale, le martien mitraille la foule avec un rayon ardent, transformant son site d'atterrissage en brasier. Aucun doute n'est plus possible quant aux intentions de ces visiteurs venus de l'espace, qui atterrissent maintenant les uns après les autres. Après avoir semé la terreur à Grovers Hills en détruisant tout sur leur passage, des tripodes martiens, sortes de tanks montés sur trois pattes, mettent le cap sur New York. L'artillerie et l'avion, malgré des efforts acharnés, ne parviennent pas à stopper leur inexorable progression ...

Paniqués, des milliers d'auditeurs abandonnent leur maison et se lancent sur les routes pour tenter de fuir les martiens et leur folie meurtrière. Quand Welles annoncent que les martiens commencent à succomber les uns après les autres d'un mal terrestre contre lequel ils n'ont développé aucune résistance, il n'y a plus grand monde pour l'écouter. Sur les six millions d'auditeurs que comptait l'émission, un million croira à une invasion martienne. Certaines anecdotes donnent une idée de l'ampleur de la psychose crée par l'émission de Welles : des gens armés d'un fusil ont par exemple vidé leur tromblon sur des châteaux d'eau, croyant qu'il s'agissait de tripodes géants !

Orson Welles termine son émission en souhaitant un joyeux halloween à ses auditeurs, sans se douter un instant de ce qu'il a déclenché. Durant toute la nuit, CBS diffusera des démentis. Le lendemain matin, au cours d'une conférence de presse, Welles insistera sur le fait qu'il n'avait jamais eu l'intention de créer une telle panique. Des rappels de la nature fictive de l'émission avaient d'ailleurs été diffusés avant, pendant et après la prestation de Welles (certaines personnes croiront d'ailleurs que les flashs indiquant la véritable nature de l'émission émanaient d'un gouvernement désireux d'étouffer l'affaire !).

S'il parait aujourd'hui difficile de croire qu'une simple émission radio puisse générer pareil affolement, il faut replacer les choses dans leur contexte. En 1938, la planète rouge était un monde entrelacé de canaux géants vraisemblablement creusés par des intelligences supérieures. Dans l'esprit du public, une invasion martienne appartenait donc au domaine du plausible, d'autant plus qu'une terrible menace, bien réelle cette fois, se profilait à l'horizon. Un an environ après l'émission de Welles, les allemands envahissaient effectivement la Pologne ...

Welles et son équipe avaient également apporté un soin tout particulier au réalisme. Welles s'était par exemple inspiré des flashs d'information diffusés en 1937 lors de la destruction spectaculaire du zeppelin Hindenburg au-dessus de la base aérienne de Lakehurst le 6 mai 1937, catastrophe qui avait d'ailleurs eu lieu dans le ... New Jersey ! L'émission comportait des interviews de différentes personnes, depuis le témoignage d'un fermier ayant aperçu le premier engin, jusqu'aux avis d'illustres scientifiques en passant par des militaires faisant le point sur les attaques en cours. Certains intervenants, comme le professeur Pierson, affichaient d'ailleurs une bonne dose de scepticisme, ce qui rendait l'ensemble d'autant plus crédible. Si les bulletins d'informations paraissaient plus vrais que nature, la deuxième partie de l'émission, un long monologue du professeur Pierson, racontant sa fuite de Grovers Hills jusqu'à la déconfiture inattendue des martiens à New York, était déjà plus proche du récit que d'une couverture journalistique, et aurait du mettre la pouce à l'oreille des auditeurs ayant manqué le début ou le rappel en milieu d'émission. Malheureusement, de nombreuses personnes avaient vraisemblablement déjà quitté leur poste de radio à ce moment là. Welles a donc bâti son émission en s'appuyant sur les croyances et les peurs de l'époque. Son génie, et le vernis de véracité dont étaient recouverts les bulletins d'information fictifs ont fait le reste ...

Aujourd'hui, il semble impossible qu'un canular puisse déclencher une hystérie collective comparable à celle de 1938. D'abord parce que la radio est désormais un média de second plan, loin derrière la télévision ou Internet. Un flash diffusé par ce moyen serait aussitôt démenti par les autres médias. Ensuite, la popularisation de la science-fiction et les effets spéciaux du cinéma ont placé la barre très haut. Les moyens à mettre aujourd'hui en oeuvre pour rendre crédible une invasion extraterrestre semblent donc dissuasifs. Grâce aux missions spatiales, nos connaissances sur la planète rouge ont également fait un bond de géant, et le public, qui peut découvrir chaque jour sur Internet de nouvelles images de Mars, serait beaucoup plus difficile à convaincre. Celui-ci a parallèlement développé une certaine méfiance vis à vis des médias, et les déclarations officielles n'auraient plus valeurs d'autorité comme au temps de Welles. Enfin, comme si cela ne suffisait pas, les plaisantins qui voudraient reproduire l'exploit de Welles prendraient le risque, comme CBS, de s'exposer à de coûteux procès.

Peut-être jaloux du génie de Welles, certains mettent aujourd'hui en doute l'hystérie de masse déclenchée par son adaptation radiophonique de la Guerre des Mondes. Dans un article paru en octobre 2003 dans le Toronto Star, un journaliste a estimé que le véritable canular n'était pas l'arrivée des martiens, mais bien le fait que l'on ait cru qu'un million de personnes avaient paniqué. Il est donc possible que les conséquences de l'émission de Welles aient été exagérées, et que l'exode n'ait pas été massif. En lieu et place des milliers de personnes qui se seraient pressées sur les routes pour échapper aux martiens, seuls quelques-unes seraient véritablement sorties de chez elles ...

Que faut-il tirer de tout ça ? Chacun a son propre chemin de reflexion et la morale n'est pas unique. Mon avis le voici :
1) Ces canulars sont en soi des éléments de refléxion, ils attirent l'attention de façon originale sur des craintes de la société
2) Je les trouve assez drôles Smile
3) La meilleure façon de ne pas être le dindon de la farce, c'est de se documenter ! D'abord en recoupant l'info avec d'autres medias, ensuite en utilisant cet outil tout-puissant qu'est l'internet.
4) Et avant tout ! L'esprit critique, la jugeote, le bon sens. ça ne suffit pas tout le temps mais en faire usage est tout à votre honneur, même si malgré tout vous vous faites quand même avoir Very Happy

Maintenant c'est vrai que j'ai eu l'impression d'être devant une fiction en allumant ma télé un certain 11 septembre 2001 en rentrant de cours... J'aurais préféré que ça soit le cas...

Pour pulstars : Si plus personne écoute les médias c'est plus des medias Very Happy

_________________
RexZeDog
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nebuleuse.fr.st
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Belgique divisée ?   Aujourd'hui à 4:08

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belgique divisée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message de Jésus via Henri de Belgique 5 fév.2008
» Être juif à Anvers ( Belgique )
» Crise politique en Belgique:Scission?!
» Bourse de Vien / Anthisnes le 8 mars en Belgique
» Merci pour votre accueil (Beloeil,Belgique, 60 ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Pause détente :: Actualités-
Sauter vers: