Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ondes Gravitationnelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sg20
Singularité


Masculin Nombre de messages : 1
Localisation : Lyon
Emploi : agent Admin
Date d'inscription : 22/07/2006

MessageSujet: Ondes Gravitationnelles   Sam 22 Juil 2006 - 6:00

Bonjour,

Une question: Les ondes gravitationnelles sont elles soumises a une limite de vitesse? En d'autres termes, si le soleil disparaissait immediatment, est ce que les planetes du systeme solaire partiraient toutes en ligne droite immediatement, ou est ce que la terre par ex, partirait en ligne droite dans 8 minutes? Merci d'eclairer ma lenterne.
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Ondes Gravitationnelles   Sam 22 Juil 2006 - 7:45

Bonjour,

Tout d'abord, cela dépend de la vitesse des ondes de gravité. Si les ondes de gravité allaient à une vitesse finie, alors les planètes tourneraient pendant un temps x (fonction de la vitesse) autour de l'astre disparu. Si la vitesse est infinie, alors les planètes partiraient immédiatement et simultanément en ligne droite se perdre dans l'espace ...

Toutefois la vitesse des ondes de gravité a été mesurée en 2002 à 318000 km/s. Toutefois l'expérience pour obtenir ce nombre divise les chercheurs.

Source : Ciel&Espace Septembre 2005, page 8

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Dark Orionis
1 avertissement


Masculin Nombre de messages : 125
Age : 26
Localisation : Quelquepart dans le Bluck
Loisirs : Astrophysique
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Ondes Gravitationnelles   Sam 22 Juil 2006 - 7:53

Ce qui divise les chercheurs, c'est que leur vitesse serait supérieure à celle de la lumière (299 792 458 m/s) donc mettrait en doute les théories de Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Ondes Gravitationnelles   Sam 22 Juil 2006 - 8:16

Toutefois ce ne serait pas une particule mais l'espace-temps lui-même. Pourquoi subirait-il les mêmes limites que les particules ?

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Ondes Gravitationnelles   Sam 22 Juil 2006 - 9:07

Dark Orionis a écrit:
Ce qui divise les chercheurs, c'est que leur vitesse serait supérieure à celle de la lumière (299 792 458 m/s) donc mettrait en doute les théories de Einstein.

Une valeur de grandeur physique mesurée sans tenir compte d'une marge d'incertitude ne signifie pas grand-chose. Au lycée tu devrais savoir au moins ça...

Neptune a écrit:

Toutefois ce ne serait pas une particule mais l'espace-temps lui-même. Pourquoi subirait-il les mêmes limites que les particules ?

Pas d'espace sans matière... Pas de gravitation ni de lumière sans espace ni matière... Qu'apprend-on en science au collège et au lycée sur les définitions fondamentales de la physique ? En relativité générale, la matière (la masse) déforme l'espace-temps, d'où la gravitation. Sans matière, pas de gravitation, et donc pas de vitesse de gravitation ni de vitesse de la lumière..


Neptune a écrit:

Toutefois la vitesse des ondes de gravité a été mesurée en 2002 à 318000 km/s. Toutefois l'expérience pour obtenir ce nombre divise les chercheurs.

Une mesure qui spécifie une valeur sans mention d'une incertitude n'est pas une mesure scientifique. Quelle est l'incertitude dans la mesure ? Cinq pourcent, dix pourcent ? A t-il eu plusieurs mesures effectuées ?

Voir ici : http://scd.reims.iufm.fr/bcdi/Bcdi3Web01?np=52&nr=44071&f=4

Je cite le résumé : sur l'expérience de mesure de la vitesse de la gravité dans l'espace menée par Serguei Kopeikin et Ed Fomalont. Les circonstances de l'expérience. Controverses sur la fiabilité de cette mesure.

Il semblerait que les mesures soient controversées. En conséquence on ne peut pas se prononcer sur cette expérience dont la fiabilité est douteuse. Il faut que d'autres expériences soient réalisées rigoureusement.

Bref, l'"expérience" ne remet en aucun cas en doute la théorie d'Einstein. La polémique tend plutôt à douter de la validité de la mesure de la vitesse de la gravitation.

Méfiez vous du sensationnel, vérifiez toujours la validité des informations.
De grâce, veuillez citer des URL (universités ou instituts scientifiques authentiques) qui se réfèrent au sujet traîté, afin que l'on vérifie tout ça.

Sur le site Sciencepresse au Canada, on trouve via le cache de Google cet article : Cliquer ici

Copie du texte :


(Agence Science-Presse) - Voici ce qu'on appelle une querelle d'experts, et une vraie. La vitesse de la gravité égale-t-elle la vitesse de la lumière? C'est ce qu'ont prétendu ce mois-ci des astrophysiciens, à la lumière d'une récente expérience. C'est ce que contestent déjà certains de leurs collègues.

Profitant, en septembre dernier, du passage de Jupiter devant un lointain quasar, Ed Fomalont, du National Radio Astronomy Observatory, en Virginie, et Sergei Kopeikin de l'Université du Missouri, ont mesuré la force avec laquelle Jupiter détournait les ondes qui nous parviennent de ce quasar. Connaissant la puissance gravitationnelle de Jupiter, ils ont pu en déduire la vitesse de la gravité -et ont ainsi confirmé une partie de la théorie de la Relativité d'Einstein.

Du moins, c'est ce qu'ils sont venus affirmer le 7 janvier lors du congrès de la Société astronomique américaine. Et aussitôt, des voix se sont élevées pour dire: "pas si vite". L'interprétation qu'ils font de leurs résultats est erronée, parce que leurs instruments ne leur permettaient pas de détecter une variation aussi infime, allègue le physicien Clifford Will, de l'Université Washington à Saint-Louis (Missouri). Leur expérience est originale, mais n'a rien à voir avec la vitesse de la gravité, ajoute le physicien Kenneth Nordtvedt, de l'Université d'État du Montana: ce qu'ils ont détecté doit plutôt être l'équivalent gravitationnel de la force magnétique, créée par des électrons voyageant à une vitesse proche de celle de la lumière. Ce qu'ils ont mesuré est la vitesse de la lumière, pas la vitesse des ondes gravitationnelles.

La querelle est d'autant plus étrange pour le profane que ces deux chercheurs n'ont jamais prétendu avoir découvert quoi que ce soit d'étonnant : depuis Einstein, la grande majorité des physiciens prend pour acquis que la vitesse de la gravité équivaut bel et bien à celle de la lumière. Fomalont et Kopeikin prétendent donc n'avoir fait que démontrer expérimentalement ce que tout le monde prenait pour acquis.

Mais il semble que dans le haut monde de la physique théorique, ce qui peut être démontré par l'expérience soit difficile à définir...




J'ai trouvé dans Usenet une source citée par un dénommé Maltek :

Le résultat de la mesure de la vitesse de propagation de la gravitation,
effectué en Septembre par Kopeikin et Fomalont vient d'être donné.

c_g = 0.95*c +/-25%



La valeur expérimentale indiquerait une valeur de 95% de la célérité de la lumière avec une incertitude de plus ou moins 25%. Vu l'incertitude, on ne peut pas se permettre d'affirmer que la gravitation va plus vite ou moins vite que C.

Source fiable : http://www.newscientist.com/article.ns?id=dn3232

Une incertitude de 25% est irrecevable en science, on ne peut rien prouver avec ça.


Ces valeurs sont en contradictions avec les données diffusées dans la page du site qui relatent les travaux des 2 chercheurs : http://arxiv.org/abs/astro-ph/0302294

Traduction de la page :


La mesure du débattement léger de Jupiter : Résultats expérimentaux
Auteurs : E.B. Fomalont, S.M. Kopeikin
Journal-référence : Astrophys.J. 598 (2003) 704-711

Nous avons déterminé l'écart léger relativiste du quasar J0842+1835 passé à moins de 3.7 secondes d'arc de Jupiter le 8 septembre 2002, en mesurant le retard temporel à l'aide du VLBA et des télescopes par radio d'Effelsberg à 8.4 gigahertz. À l'approche la plus étroite, la relativité générale (RG) prévoit un débattement (statique) radial de 1190 microsecondes d'arc, et le débattement (retardé) tangentiel dans la direction du mouvement de Jupiter de 51 microsecondes d'arc. Notre expérience a réalisé une erreur de position de RMS du microarcsec <10, et a mesuré ce débattement retardé pour être 0.98 +/- 0.19 fois (d'erreur de RMS) qui ont prévu par la RG. L'exactitude de position d'augmentation pour cette phase de VLBI mettant en référence l'expérience a été réalisée en employant deux sources de calibreur. Des commentaires sur l'interprétation de cette expérience sont donnés.


Ici leurs travaux montrent que la gravitation a la même vitesse que la célérité de la lumière avec une incertitude énorme de 19%.


Conclusion : Einstein n'est donc pas contesté, rien n'a été prouvé ni découvert. C'est le bilan d'une "expérience" sur la gravitation qui n'en était pas une...

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ondes Gravitationnelles   Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Ondes Gravitationnelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SUJET UNIQUE] Les ondes gravitationnelles (Big Bang, Trou noir)
» Ondes gravitationnelles !!
» Ondes gravitationnelles
» [Lempel] Le soleil, détecteur géant d'ondes gravitationnelles ?
» Les ondes gravitationnelles découvertes grâce à la fusion de deux trous noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Sciences exactes :: Physique théorique-
Sauter vers: