Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Eléments fondamentaux, principes premiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Eléments fondamentaux, principes premiers   Lun 20 Fév 2006 - 10:16

L'origine de toute connaissance est conditionnée par des concepts de base,
les éléments. Sans ceux-ci, aucune sémantique, aucun sens n'est constructible.

Dans l'antiquité, les grecs et les chinois ont tenté les premières cosmogonies
en imaginant des éléments qui sont la base de la Nature, 4 éléments
pour les grecs (eau, terre, air, feu), et 5 éléments pour les chinois,
jusqu'à 8 pour une conception coréenne antique. Il semble
que cette philosophie est universelle dans l'humanité.

Le philosophe grec Démocrite fut le premier à élaborer un concept
moderne, celui d'atome, lequel est à l'origine de la chimie moderne.

Dans cet article, je vais aller plus loin, en réunissant toutes les
connaissances, afin d'en dégager les éléments respectifs.

Chaque connaissance est induite par des bases élémentaires,
lesquelles sont relatées ci-dessous :

chimie -> atome
physique nucléaire -> quark
physique quantique -> quantum
physique des champs -> onde
biologie -> cellule
génétique -> gène
mathématiques -> nombre premier
grammaire -> mot, alphabet, symbole
théorie de l'information -> mème
épistémologie/philosophie/psychologie -> conscience, être, connaissance, définition, logique


Maintenant, nous allons raisonner sur ce qu'on peut faire
avec ces données. La chimie est cohérente et intelligible
parce que le concept d'atome permet d'obtenir des résultats
tangibles. Le nucléaire est une réalité tangible parce que le
concept de noyau atomique, de quark, est un élément fondamental.
De même, quelle connaissance serait exploitable si nous ne disposions
pas d'un concept élémentaire ? Il est donc évident que nous ne pouvons
construire aucune connaissance sur du néant, du non-être ou le zéro.

Tout élément est la base relative d'une connaissance donnée.
Il y a une distinction, une certaine distance, entre "connaissance"
et "élément". Si la connaissance se confond avec l'élément lui-même,
nous entrons en paradoxe : la chimie s'arrête au concept d'atome,
l'atome est l'élément à la frontière de cette connaissance qu'est la
chimie. Afin d'explorer la chimie au-delà de ce qu'elle est, et de
découvrir de nouvelles connaissances, plus complètes, il est nécessaire
d'extrapoler en-deça des éléments concernés : au coeur de l'atome,
la physique des particules. Là, on voit que l'atome, concept élémentaire,
est subdivisible en plusieurs nouveaux concepts plus élémentaires,
comme les protons, les neutrons et les quarks.
De même, pour dépasser la génétique, il faut voir en-deça du gène
(structure moléculaire de l'ADN), ou au-delà du gène comme
l'organisme pris dans son ensemble, jusqu'aux chaînes écologiques,
le biotope et l'écosphère.

Lorsqu'on développe tous les éléments fondamentaux jusqu'à
leur limite théorique, on obtient deux axiomes-clés, auxquels
il n'est pas possible de franchir la limite :

- L'élément de la matière est le quantum de Planck. (concept concret)
- L'élément de la conscience et de l'être est le nombre. (concept abstrait)

Si l'être (en tant que conscience) et la matière sont la même chose (voie suggérée par les neurosciences), alors tout est nombre (axiome affirmé par Pythagore lui-même).

Autres axiomes :

- Aucun élément fondamental ne peut être objet de connaissance de
lui-même. (confirmé par le théorème de Gödel)

- La conscience, élément de base de l'ensemble de toutes les connaissances possibles, ne peut être objet de sa propre connaissance.
La conscience est indécidable et ne peut être décrite et explorée que
par un concept qui lui est distinct et indépendant. Situation paradoxale,
car hors de la conscience, point de connaissance...

Postulats :

Les mathématiques sont-elles une construction de la conscience,
ou sont-elles une réalité qui lui est extérieure ?

Le vrai est-il corrélé à l'observateur ou est-il un concept distinct
de l'observateur ?

Si les mathématiques sont indépendantes de la conscience, elles
peuvent décrire la conscience.
Cependant, si tous les concepts sont reliés à la conscience,
la conscience est inconnaissable et le concept de Réalité (ou Vérité)
est relatif.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)


Dernière édition par Pulstars le Mer 18 Mai 2011 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: s'il n'y a pas vérité,alors où allions nous?   Mer 13 Sep 2006 - 0:32

le sens de la réalité est relatif à la conscience en soi.

"il n'existe aucune certitude" est une certitude,
"il n'existe pas de vérité" est une vérité de l'incertitude.

l'incertitude est le doute nécessaire à l'homme dans son imagination infini...
d'où la nécessité de croire au vrai.

la vérité s'explique par tous les parcours qui y mènent,en paix.

mitra
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Mer 13 Sep 2006 - 14:06

L'imagination "infinie" n'est-elle pas un mythe ? Essaie de t'imaginer un polygône à 10000 côtés dans ta tête. Tu vas verras les limites de ton imagination (produire l'image mentalement). Ça se conçoit (idée de concept) très facilement, j'en convient, mais on ne peut l'imaginer (produire l'image dans notre tête).
A ce propos, Descartes pensait que la puissance de la conception dépassait la puissance de l'imagination (Discours de la méthode, VI).

Enfin, je ne vois pas ce que vient faire la paix dans la vérité ? Pourrais-tu approfondir tes propos ? Merci


_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Mer 13 Sep 2006 - 14:22

mitra a écrit:
le sens de la réalité est relatif à la conscience en soi.

"il n'existe aucune certitude" est une certitude,


Socrate disait lui-même : "la seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien."

Citation :

"il n'existe pas de vérité" est une vérité de l'incertitude.

l'incertitude est le doute nécessaire à l'homme dans son imagination infini...
d'où la nécessité de croire au vrai.


mitra

Tu es certain de comprendre toi-même ce que tu dis ?
Tu parles de vérité de l'incertitude. Mais l'incertitude n'est pas une vérité, mais une limite dans les connaissances.
Croire au vrai ? La notion de croire ou ne pas croire n'est pas scientifique.
En science, il n'y a ni vérité ni certitude, on se contente d'observer les faits et de construire des paradigmes temporaires, mais on n'en fait pas des vérités. En l'absence de certitudes, la science se remet régulièrement en question, c'est comme ça qu'on progresse.


Citation :

la vérité s'explique par tous les parcours qui y mènent,en paix.

La paix ? Quel rapport entre la vérité et la paix dans le contexte ?

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Mer 13 Sep 2006 - 14:26

Pulstars a raison et je dirai même plus que se remettre en question est bon pour tous les domaines, pas rien qu'en sciences.

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: copain?   Jeu 14 Sep 2006 - 18:25

l'humain n'est-il pas mythomane d'essence?

il est logique que le scientifique croit en sa science,à moins qu'il essaie...
"ça se conçoit...on ne peut l'imaginer",en voilà de l'imagination!
qui est "on"? une imagination de sa personne?
quel est l'intéret d'imaginer un polygône à 9 999 côtés?
serait-ce une idée scientifique?
le concept est-il génétiquement transmissible?

une de mes interprétations de"croire au vrai" est "chercher la vérité"...
et la recherche sert à trouver la paix...non?

mitra
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:16

La mythomanie est propre à certains humains. C'est un comble de mettre tous les humains dans le même panier.

Un scientifique qui croit ? Un scientifique utilise la méthode scientifique comme un outil. Est-ce qu'un maçon croit en son marteau, est-ce qu'un architecte croit à ses crayons, est-ce qu'un plombier croit à son chalumeau ?

La méthode scientifique n'est pas la meilleure méthode, mais elle est la méthode parmi beaucoup d'autres qui donnent des résultats probants. Il vaut mieux utiliser une méthode qui marche, plutôt que s'attacher à des méthodes inefficaces qui n'apportent rien de réaliste. La science fournit des représentations temporaires de la réalité, mais ce ne sont que des représentations faillibles, mais qui peuvent évoluer et s'affiner au gré des théories qui se remettent perpétuellement en question. La science est ouverte et se renouvelle, elle n'est pas dogmatique, et encore moins une croyance. La science n'atteindra jamais la réalité telle qu'elle est, mais on ne peut s'en approcher sans jamais l'atteindre. C'est la raison pour laquelle les théories sont des outils, pas des croyances.

En épistémologie (philosophie des sciences), une théorie qui n'est réfutable par aucun événement qui se puisse concevoir est dépourvue de caractère scientifique, et la science se base sur ce concept fondamental. Tout ce qui est donc irréfutable, invérifiable et non reproductible est en dehors de la science et de la raison.

Pour terminer, tu affirmes : "la recherche sert à trouver la paix, non ?".

La recherche concerne la science, la paix concerne la politique. Nuance.

En lisant ton texte, je trouve tes propos assez incohérents et vide de sens. Essaie au moins de te faire comprendre par tes contemporains. Commence surtout à écrire des propos que tu comprends toi-même !

Je ne pensais pas que le postmodernisme produirait autant de dégâts, mais c'est dans l'air du temps. Quand tu entreras en classe de Terminale, tu auras l'occasion de connaître la philosophie, car tu ne connais apparemment pas l'art de raisonner.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)


Dernière édition par Pulstars le Mer 18 Mai 2011 - 13:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:18

croit-on en ce que l'on écrit?
les fous savent-ils écrire?
y aurait-il une logique à l'imaginaire?

un ordre de l'idée?
à imaginer...
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:19

Et toi tu comprends au moins un mot de ce que tu écris ?
As-tu lu ma réponse ci-dessus ?

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:31

quelle est la raison scientifique?
la raison de sa vie?
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:39

la science doit-elle avoir raison de moi?
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:40

mitra a écrit:
quelle est la raison scientifique?
la raison de sa vie?

Quel rapport ? C'est un métier comme un autre.

Que reproches-tu à la science ? Imagine le monde tel qu'il serait sans l'émergence de la science depuis le XVIe siècle jusqu'à nos jours.

Tu crois que la médecine te soignerais aussi bien sans la science ? Et la lutte contre le cancer et le sida ? Et les normes d'hygiène préconisées par le biologiste Louis Pasteur, sans elles il y aurait bien plus de morts.

Et sans le docteur Alexander Fleming, nous n'aurions pas d'antibiotiques pour combattre les maladies bactériennes souvent mortelles.

Alors, qu'est-ce que tu as contre la raison ou la science ?

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:50

j'aimerais comprendre...en paix!

je ne reproche rien à personne,
je ne t'en veux pas,je cherche à raisonner
et pour raisonner,il faut de la matière.
tout ce que l'on écrit est matière à raisonner...?
j'écris français?


Dernière édition par le Jeu 14 Sep 2006 - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 19:52

C'est simple, réfléchis dans ton coin et tu comprendras. Mais je pense qu'il va te falloir du temps.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 20:28

j'imagine que tu crois tout savoir de moi...
et bien c'est raté!
lorsque le dialogue échoue,la paix est compromie,
alors soyons philosophes.

je me demande si "l'origine de toute connaissance" est conditionnée par des concepts scientifiques de base binaire.
si je pousse mon imagination à intégrer "conceptes scientifiques" en un processus dynamique,j'obtiens un truc du genre:
l'origine de toute connaissance serait conditionnée par un processus binaire.
y a t il une logique qui comprenne ce que j'écris?
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 20:51

Je n'ai pas prétendu que je savais quoi que ce soit de toi, mais tes propos paraissaient assez flous.

Là tu t'exprimes un peu mieux, peux-tu nous expliquer ce qui se passe ?

Tu parles de paix, mais ici on ne cherche aucun quiproquo. Si depuis le début tu t'étais exprimée plus clairement, nous aurions pu établir une communication sur quelque chose de concret. Tu n'as pas beaucoup facilité le dialogue dès ton arrivée.

La logique a pour base le principe du tiers exclu.
Plus précisément, la connaissance scientifique se construit au moyen d'un principe épistémologique fondamental :

Une théorie qui n'est réfutable par aucun événement qui se puisse concevoir est dépourvue de caractère scientifique.


Si tu as quelque chose d'intéressant à dire, on ne te l'empêche pas, mais tes arguments doivent être clairs, précis et compréhensibles pour tout le monde ici.

Mais pour répondre à ta question, "y a t il une logique qui comprenne ce que j'écris?", oui il faut bien que tu t'exprimes dans un vocabulaire structuré qui ait un sens pour qu'une information devienne une communication. Sans sens, rien n'est possible.
Et je pense que c'est en communiquant dans un langage compréhensible que la "paix" (comme tu le dis) devient possible.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 20:55

une petite dernière pour la route...
j'imagine que tout le monde croit bien faire de sa raison.

mitra
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 21:03

Cela dépend ce que tu penses à propos de la raison.

De ma part, je ne prétends pas avoir raison, je présente des idées dont tu as eu un aperçu, et tu as les tiennes que je ne connais pas. C'est simple, avec moi il n'existe aucune certitude, je n'ai que le doute. Si je doutais que je doute, alors ça donne des chances que je crois, mais si je crois, je ne doute pas. Paradoxe.

La raison et la notion de bien et de mal sont deux choses différentes, mais c'est en les mêlant qu'il y a parfois des dérapages.
Le concept du Bien est propre aux valeurs consédérées par chaque individu, les croyants ont leurs propres valeurs, les athées aussi, les agnostiques aussi. C'est une faculté humaine à portée sociale et individuelle.

La raison, quant à elle, est un peu plus délicate. C'est quelque chose qui demande beaucoup de travail et de persévérance, ça ne tombe pas du ciel.

La raison seule ne vaut rien, le Bien seul ne vaut rien, mais une raison centrée sur le Bien est une valeur, et un Bien raisonné est éthique. Mais une raison orientée sur le mal est maligne, mais c'est pareil aussi pour le mal qui n'a pas été raisonné.

La valeur de la raison dépend de son association avec le bien ou le mal, la raison seule ne peut ni être bien ni être mal.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Jeu 14 Sep 2006 - 23:31

les mots sont des symboles humains.ils résultent d'une intelligence à la phonétique dans l'éveil d'un entendement.ce qui sous-entend que la compréhension humaine de base se limite à l'interprétation de sa propre symbolique.
je dis et écris ce que je pense et je pense que l'entendement humain se fonde en un langage symbiologique.aussi,il est logique de penser...la pensée suit une logique et la logique est binaire:
yin-yang,pif-paf,papamaman,...vrai-faux.
il est aussi logique de penser que le langage rationel est impropre à l'alchimie,symbolique de fusion.la conscience est raison d'être en soi et la raison d'être,c'est comprendre la vie.
comprendre,réfléchir,fait partie du processus de raisonnement,à la recherche d'une raison de l'être.
les connaissances propres aux prises de conscience sont relatives à l'interprétation d'un monde symbiologique.
le savoir...est une bonne raison de le faire(savoir).

au bon entendement.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Ven 15 Sep 2006 - 13:18

Définition de "symbiologique" ? C'est un néologisme ?

Tu dis que les mots sont des symboles, oui, ce sont des outils à la base du langage et nécessaires à la communication.

Tu dis que le langage rationnel est impropre à l'alchimie. C'est plutôt l'alchimie, croyance irrationnelle, qui est impropre au langage rationnel.

Tu dis que la conscience est raison d'être en soi et la raison d'être, c'est comprendre la vie. Tu crois que la vie est compréhensible ? Tu crois que la vérité est accessible ? Merci de répondre à ma question.

La raison a t-elle l'objectif de trouver une raison d'être ? La raison cherche à comprendre les phénomènes observables, vérifiables, réfutables et reproductibles, mais la raison n'est pas une quête d'une vérité ni d'un idéal.

La raison est juste un outil.

Tu parles de l'interprétation d'un monde "symbiologique". Pourquoi ne trouve t-on pas ce néologisme dans le dictionnaire ? Je te demande aimablement de nous fournir une définition détaillée du mot "symbiologique". Merci de répondre à ma question.


Je te demande aimablement de lire attentivement le règlement du forum Parsec., notamment le paragraphe 1-J et le paragraphe 1-K. Le respect du règlement permettra un dialogue clair, concis, constructif, et de qualité. Merci de ta coopération.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Ven 15 Sep 2006 - 15:56

la symbiologie est le fruit d'un processus de réflexion qui permet d'établir des liens énergétiques conscients entre la "pensée-présent" et la matiére.
il est intelligent de penser que l"esprit humain" se conforte dans son interprétation dualiste de la Nature.Sa compréhension finale se résume à l'appréhension de la mort.
Le processus de vie est lié à un troisième facteur dynamique,qui permet l'alchimie.
Le lien conduisant à l'état fusionel est en relation avec le temps et ses effets sont relatif à l'harmonie cosmique.
Un point à considérer est l'alternance jour/nuit.Que symbolisent le soleil et la lune?Quel est notre interprétation symbolique de l'élément Feu?
Si la chaleur ou le fait de la combustion permet la transformation de la matière dans son aspect qualitatif et donc sensitif,ce n'est pas tant pour produir de l'or mais pour comprendre les processus de transformation qui s'accordent à l'énergétique de la matière.
L'harmonie cosmique révèle l'essence de la matière,le dessein de l'alchimie est la fusion Esprit-Matrice,permettant d'atteindre un niveau de conscience absolu.Le Feu est l'élément fondamental(fondement du mental/fusion-métal),il symbolise l'énergie cosmique à l'image d'un lien logique du Tout magnétique.Le Feu est en quelque sorte l'âme potentielle de la matière en réflexion(lumière) avec soi-même.L'expérience alchimique met en relation la conscience humaine avec une biodynamie universelle;c'est à dire qu'elle conduit l'esprit humain à se mettre en phase intelligente(raisonnement) avec la Nature,à l'écoute intuitive de l'univers en vibration.
Ce qui sous-entend que l'humanité représente une entité "Esprit" qui cherche à se synchroniser avec la Matrice.
Ainsi l'alchimie est un savoir instinctif canalisé dans une approche spirituelle de la matière.Le tout trace une voie vers une conscience universelle,reconnue dans la symbolique de la pierre philosophale.
et mon langage devient symbiologique...
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Ven 15 Sep 2006 - 16:18

mitra a écrit:
la symbiologie est le fruit d'un processus de réflexion qui permet d'établir des liens énergétiques conscients entre la "pensée-présent" et la matiére.


Tu connais la définition du mot "énergie" ?
Pour toi, la pensée est distincte de la matière ? Cela va intéresser les spécialistes des neurosciences qui observent le contraire. Ce que l'on sait, c'est que depuis que l'ont étudie le cerveau, c'est que ce dernier est le siège de la pensée et que les lésions cérébrales interrompent la pensée.

Dis nous quelle est la nature des liens énergétiques. Ils sont vérifiables, mesurables ?


Citation :

il est intelligent de penser que l"esprit humain" se conforte dans son interprétation dualiste de la Nature.Sa compréhension finale se résume à l'appréhension de la mort.
Le processus de vie est lié à un troisième facteur dynamique,qui permet l'alchimie.


Quel rapport avec l'alchimie ?


Citation :


Le lien conduisant à l'état fusionel est en relation avec le temps et ses effets sont relatif à l'harmonie cosmique.


Cela ne veut rien dire...

Citation :



Un point à considérer est l'alternance jour/nuit.Que symbolisent le soleil et la lune?Quel est notre interprétation symbolique de l'élément Feu?
Si la chaleur ou le fait de la combustion permet la transformation de la matière dans son aspect qualitatif et donc sensitif,ce n'est pas tant pour produir de l'or mais pour comprendre les processus de transformation qui s'accordent à l'énergétique de la matière.



Tu en es encore au paradigme des 4 éléments ?
La chimie a progressé depuis 150 ans depuis Lavoisier et Mendeleiev,
tu connais les atomes ?

Citation :




L'harmonie cosmique révèle l'essence de la matière,le dessein de l'alchimie est la fusion Esprit-Matrice,permettant d'atteindre un niveau de conscience absolu.Le Feu est l'élément fondamental(fondement du mental/fusion-métal),il symbolise l'énergie cosmique à l'image d'un lien logique du Tout magnétique.Le Feu est en quelque sorte l'âme potentielle de la matière en réflexion(lumière) avec soi-même.L'expérience alchimique met en relation la conscience humaine avec une biodynamie universelle;c'est à dire qu'elle conduit l'esprit humain à se mettre en phase intelligente(raisonnement) avec la Nature,à l'écoute intuitive de l'univers en vibration.
Ce qui sous-entend que l'humanité représente une entité "Esprit" qui cherche à se synchroniser avec la Matrice.
Ainsi l'alchimie est un savoir instinctif canalisé dans une approche spirituelle de la matière.Le tout trace une voie vers une conscience universelle,reconnue dans la symbolique de la pierre philosophale.
et mon langage devient symbiologique...


Biodynamie, tiens encore un autre néologisme.
Désolé, mais ton texte est de la langue de bois.
Je pensais que nous discuterions sur un plan philosophique et épistémologique. Mais tu nous présentes des élucubrations mystiques.
Tu oses parler de Matrice, de Tout Magnétique, mais ici nous ne sommes pas dans un forum de science-fiction, Mitra. Nous ne sommes pas là pour discuter des croyances, mais pour débattre avec un raisonnement philosophique exigeant des données vérifiables et connaissables.

Exemple : tu peux prouver l'existence de la Matrice, de la pierre philosophale, l'indépendance de la pensée et de la matière ? Tu vois, c'est invérifiable.

Ce que je n'admets pas est que tu utilises un vocabulaire pseudo-scientifique comme par exemple le Tout Magnétique, l'énergie cosmique, les liens énergétiques. C'est considéré comme de la désinformation et de l'imposture. Sais-tu au moins que les mots de la physique comme "magnétisme" et "énergie" ont une définition très précise et qui désigne des faits vérifiables, réfutables et reproductibles ? Tu parles de ce que tu ne connais pas, Mitra.


Qu'est-ce que le magnétisme ? Cliquer ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9tisme

Qu'est-ce que l'énergie ? Cliquer ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie

Les croyances du New Age, Mitra, ne font que te leurrer sur le sens des choses, parce que tu ne connais pas les définitions. Ce n'est pas dans les livres de science-fiction, de pseudo-science et d'ésotérisme que tu pourras t'informer.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
mitra
Banni définitivement
Banni définitivement


Féminin Nombre de messages : 13
Localisation : Terre
Emploi : humain
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Ven 15 Sep 2006 - 18:33

force est de constater que le propos scientifique tue la poésie...
je n'ai aucune envie d'insister,les mots appartiennent à l'humanité,et l'utilisation que l'on en fait est soumis à l'interprétation de chacun.
l'interprétation ça demande de l'imagination.
j'ai d'autres questions:
la philosophie est elle une science?
que signifie philosophie de la science?
est il possible de...ressuciter un insecte?
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Ven 15 Sep 2006 - 18:49

On parlait de philosophie, pas de poésie. Hors sujet.

La philosophie n'est pas la science, mais la science est une philosophie. Tu vois, tu confonds encore la cause et l'effet.

Qu'est-ce que la philosophie des sciences ?

Voila : http://fr.wikipedia.org/wiki/Philosophie_des_sciences

Tu connais les moteurs de recherche ou les encyclopédies ? Je pense que tu lis peu, ou alors tu lis des choses qui ne te conviennent pas.

Tu sais, la poésie est un art centré sur le beau, et c'est fort différent de la philosophie qui se base sur la raison, bien qu'il soit possible de philosopher avec des rimes mais le fond reste rationnel.

Je t'encourage à te documenter beaucoup, et surtout un peu de tout, mais ne te limite pas qu'à la poésie. C'est dommage que tu confondes la poésie avec la philosophie.

Mais si tout ce que je te dis ne t'intéresse pas, alors reste dans ta poésie, mais va dans des forums appropriés pour ça.

Ressusciter un insecte ? Tu sais, quand les êtres vivants meurent, c'est pour longtemps, très longtemps. Tu vis dans le rêve, et je pense qu'il est temps que tu regardes la réalité en face.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)


Dernière édition par le Ven 15 Sep 2006 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Ven 15 Sep 2006 - 18:56

Mitra, tu me parais dans une sorte de "délire" poétique loin de toute réalité connaissable.
Croirais-tu que la poésie est un moyen inébranlable et juste pour approcher la vérité et les connaissances ? Ma définition de la poésie est la suivante : association de mots ayant une belle syntaxe, une esthétique phonétique mélodieuse. En clair, de belles phrases et un fond d'idées intéressant. Or, ce que tu nous fais, c'est la chose suivante : alliance de mots, sauf que tu crois que la syntaxe crée une connaissance sémantique matérielle et formelle. La forme (syntaxe) ne crée pas le fond (sémantique) ...

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eléments fondamentaux, principes premiers   Aujourd'hui à 20:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Eléments fondamentaux, principes premiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Théorie des 5 éléments chinois
» suppléments vegan grossesse
» les premiers areuh
» Les premiers jours de l'allaitement
» Dévotion des premiers samedi du mois / purgatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Philosophie :: Épistémologie, philosophie des sciences-
Sauter vers: