Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
NGC6543
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 281
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Sam 18 Fév 2006 - 7:43

Voici une pièce que j'ai découverte il y a plusieurs années, et que j'apprécie énormément. "Cyrano de Bergerac" est une pièce de théâtre écrite par Edmond Rostand en 1897. Il s'inspire d'un personnage réel, Savinien Cyrano de Bergerac. Mais à présent, on peut dire que le Cyrano fictif est plus connu que le Cyrano réel...

Pour résumer (très brièvement) la pièce, Cyrano est un personnage intelligent, poète et manie bien le fleuret. Cependant, il est affublé d'un long nez qui le rend laid, à son grand dam...

Il tombe amoureux de sa cousine Roxane. Mais celle-ci est éprise de Christian, (et c'est réciproque) un jeune homme au beau visage mais dont la cervelle fait cruellement défaut.

Une tirade célèbre est la "tirade du nez", où il décline sous divers tons la longueur de son nez. Notamment sur le ton descriptif :

"C'est un roc ! ... C'est un pic ! ... C'est un cap ! ... Que dis-je, c'est un cap, c'est une péninsule !"

Texte complet de la tirade ici.

_________________
L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles.
Proverbe chinois


Dernière édition par le Mar 12 Sep 2006 - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Sam 18 Fév 2006 - 9:44

Je l'ai lu en 3ème pour le collège. Effectivement c'est un très bon livre. Il est vrai que Cyrano a beaucoup d'esprit et il est très attendrissant. C'est un livre que je vous conseille ! Je le relirai bien mais j'ai déjà plein de trucs à faire pour le lycée ennuyé ...

Tire la langue

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
NGC6543
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 281
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mar 21 Fév 2006 - 20:45

Ahlala, le travail...

Cependant, dès que tu as un instant de libre, n'hésite pas, le livre en vaut la chandelle ! Clin d'oeil

_________________
L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles.
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Oxy
Mur de Planck
Mur de Planck


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Lun 19 Juin 2006 - 11:41

je viens de terminer la lecture de ce livre et je suis content de m'y être plongé. Il faut dire que vous y êtes pour pas mal, je ne pense pas que je l'aurais lu si vous n'en aviez pas parlé. Il est vraiment très bien. Si vous avez d'autres lectures à me conseiller, je suis preneur Petit sourire
Revenir en haut Aller en bas
Thal
Système planètaire
Système planètaire
avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 13/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Lun 19 Juin 2006 - 19:28

Je ne l'ai jamais lu en entier, mais ce livre me fait beaucoup penser à Neptune... Car je me souviens qu'il l'adorait et qu'il disait de moi que j'étais sa roxane Coeur amour Very Happy

lol De plus je me souviens qu'à mon brevet Blanc de l'année dernière, c'était un sujet sur Cyrano qui était tombé! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Lun 19 Juin 2006 - 20:24

Coeur amour Sérénade Calinn

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
NGC6543
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 281
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mar 20 Juin 2006 - 8:11

Cela me ravit de savoir que tu as apprécié le livre dont je parlais en haut, Oxy ! Petit sourire

Je vais tenter de te trouver d'autres livres que je pourrais te conseiller, mais si tu me précisais quels sont tes préférences en matière de style ou d'auteur, cela rendrait mes conseils plus adaptés... Petit sourire

_________________
L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles.
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Oxy
Mur de Planck
Mur de Planck


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mar 20 Juin 2006 - 16:46

je n'ai pas vraiment de thèmes/auteurs de prédilection, je pense pas être vraiment difficile et plutôt courageux devant un pavé Style . C'est vrai qu'en ce moment j'aimerais m'éloigner du roman donc... tout sera bienvenue Grand sourire !
voilà merci
Revenir en haut Aller en bas
NGC6543
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 281
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mar 12 Sep 2006 - 16:51

Pour revenir un peu vers Cyrano... Voilà un passage que les astronomes amateurs devraient apprécier ! Wink

Tout d'abord, une petite explication sur le passage, notamment sa situation dans la pièce...

Cyrano est donc un homme au long nez disgrâcieux, mais ses paroles et son intelligence sont hors du commun. Sa cousine, dont il est secrètement amoureux, a rendez-vous avec le comte de Guiche. Mais cette dernière ne l'apprécie pas fort et aime Christian, avec qui elle désire se marier.

Roxane demande donc à Cyrano de retarder d'un quart d'heure de comte de Guiche, afin de pouvoir se marier rapidement avec Christian. Ce qu'il fait dans cette scène.

Autre note : Cyrano a demandé à des joueurs de musique de jouer un morceau lorsque quelqu'un s'approche : un air joyeux si c'est une femme, un air triste si c'est un homme.


Scène XII


Cyrano, seul.


CYRANO

Comment faire perdre à De Guiche un quart d´heure.

(Il se précipite sur le banc, grimpe au mur, vers le balcon) :

Là !... Grimpons !... J´ai mon plan !...

(Les théorbes se mettent à jouer une phrase lugubre) :

Ho ! c´est un homme !

(Le trémolo devient sinistre) :

Ho ! ho !
Cette fois, c´en est un !...

(Il est sur le balcon, il rabaisse son feutre sur ses yeux, ôte son épée, se drape dans sa cape, puis se penche et regarde au dehors) :

Non, ce n´est pas trop haut !...

(Il enjambe les balustres et attirant à lui la longue branche d´un des arbres qui débordent le mur du jardin, il s´y accroche des deux mains, prêt a se laisser tomber) :

Je vais légèrement troubler cette atmosphère !...

Scène XIII

Cyrano, De Guiche.

DE GUICHE (qui entre, masqué, tâtonnant dans la nuit)

Qu´est-ce que ce maudit capucin peut bien faire ?

CYRANO :

Diable ! et ma voix ?... S´il la reconnaissait ?

(Lâchant d´une main, il a l´air de tourner une invisible clef) :

Cric ! crac !

(Solennellement) :

Cyrano, reprenez l´accent de Bergerac !...

DE GUICHE (regardant la maison) :

Oui, c´est là. J´y vois mal. Ce masque m´importune !

(Il va pour entrer, Cyrano saute du balcon en se tenant à la branche, qui plie, et le dépose entre la porte et De Guiche ; il feint de tomber lourdement, comme si c´était de très haut, et s´aplatit par terre, où il reste immobile, comme étourdi. De Guiche fait un bond en arrière) :

Hein ? quoi ?

(Quand il lève les yeux, la branche s´est redressée ; il ne voit que le ciel ; il ne comprend pas) :

D´où tombe donc cet homme ?

CYRANO (se mettant sur son séant, et avec l´accent de Gascogne) :

De la lune !

DE GUICHE :

De la ?...

CYRANO (d´une voix de rêve) :

Quelle heure est-il ?

DE GUICHE :

N´a-t-il plus sa raison ?

CYRANO :

Quelle heure ? Quel pays ? Quel jour ? Quelle saison ?

DE GUICHE :

Mais...

CYRANO :

Je suis étourdi !

DE GUICHE :

Monsieur...

CYRANO :

Comme une bombe
Je tombe de la lune !

DE GUICHE (impatienté) :

Ah ça ! Monsieur !

CYRANO (se relevant, d´une voix terrible) :

J´en tombe !

DE GUICHE (reculant) :

Soit ! soit ! vous en tombez !... c´est peut-être un dément !

CYRANO (marchant sur lui) :

Et je n´en tombe pas métaphoriquement !...

DE GUICHE :

Mais...

CYRANO :

Il y a cent ans, ou bien une minute,
– J´ignore tout à fait ce que dura ma chute ! –
J´étais dans cette boule à couleur de safran !

DE GUICHE (haussant les épaules) :

Oui. Laissez-moi passer !

CYRANO (s´interposant) :

Où suis-je ? soyez franc !
Ne me déguisez rien ! En quel lieu, dans quel site,
Viens-je de choir, Monsieur, comme un aérolithe ?

DE GUICHE :

Morbleu !...

CYRANO :

Tout en cheyant je n´ai pu faire choix
De mon point d´arrivée, – et j´ignore où je chois !
Est-ce dans une lune ou bien dans une terre,
Que vient de m´entraîner le poids de mon postère ?

DE GUICHE :

Mais je vous dis, Monsieur...

CYRANO (avec un cri de terreur qui fait reculer de Guiche) :

Ha ! grand Dieu !... je crois voir
Qu´on a dans ce pays le visage tout noir !

DE GUICHE (portant la main à son visage) :

Comment ?

CYRANO (avec une peur emphatique) :

Suis-je en Alger ? Êtes-vous indigène ?...

DE GUICHE (qui a senti son masque) :

Ce masque !...

CYRANO (feignant de se rassurer un peu) :

Je suis donc dans Venise, ou dans Gêne ?

DE GUICHE (voulant passer) :

Une dame m´attend !...

CYRANO (complètement rassuré) :

Je suis donc à Paris.

DE GUICHE (souriant malgré lui) :

Le drôle est assez drôle !

CYRANO :

Ah ! vous riez ?

DE GUICHE :

Je ris,
Mais veux passer !

CYRANO (rayonnant) :

C´est à Paris que je retombe !

(Tout à fait à son aise, riant, s´époussetant, saluant) :

J´arrive-excusez-moi ! – par la dernière trombe.
Je suis un peu couvert d´éther. J´ai voyagé !
J´ai les yeux tout remplis de poudre d´astres. J´ai
Aux éperons, encor, quelques poils de planète !

(Cueillant quelque chose sur sa manche) :

Tenez, sur mon pourpoint, un cheveu de comète !...

(Il souffle comme pour le faire envoler.)

DE GUICHE (hors de lui) :

Monsieur !...

CYRANO (au moment où il va passer, tend sa jambe comme pour y montrer quelque chose et l´arrête) :

Dans mon mollet je rapporte une dent
De la Grande Ourse, – et comme, en frôlant le Trident,
Je voulais éviter une de ses trois lances,
Je suis allé tomber assis dans les Balances, –
Dont l´aiguille, à présent, là-haut, marque mon poids !

(Empêchant vivement de Guiche de passer et le prenant à un bouton du pourpoint) :

Si vous serriez mon nez, Monsieur, entre vos doigts,
Il jaillirait du lait !

DE GUICHE :

Hein ? du lait ?...

CYRANO :

De la Voie
Lactée !...

DE GUICHE :

Oh ! par l´enfer !

CYRANO :

C´est le ciel qui m´envoie !

(Se croisant les bras) :

Non ! croiriez-vous, je viens de le voir en tombant,
Que Sirius, la nuit, s´affuble d´un turban ?

(Confidentiel) :

L´autre Ourse est trop petite encor pour qu´elle morde !

(Riant) :

J´ai traversé la Lyre en cassant une corde !

(Superbe) :

Mais je compte en un livre écrire tout ceci,
Et les étoiles d´or qu´en mon manteau roussi
Je viens de rapporter à mes périls et risques,
Quand on l´imprimera, serviront d´astérisques !

DE GUICHE :

À la parfin, je veux...

CYRANO :

Vous, je vous vois venir !

DE GUICHE :

Monsieur !

CYRANO :

Vous voudriez de ma bouche tenir
Comment la lune est faite, et si quelqu´un habite
Dans la rotondité de cette cucurbite ?

DE GUICHE (criant) :

Mais non ! Je veux...

CYRANO :

Savoir comment j´y suis monté.
Ce fut par un moyen que j´avais inventé.

DE GUICHE (découragé) :

C´est un fou !

CYRANO (dédaigneux) :

Je n´ai pas refait l´aigle stupide
De Regiomontanus, ni le pigeon timide
D´Archytas !...

DE GUICHE :

C´est un fou, – mais c´est un fou savant.

CYRANO :

Non, je n´imitai rien de ce qu´on fit avant !

(De Guiche a réussi à passer et il marche vers la porte de Roxane.
Cyrano le suit, prêt a l´empoigner) :


J´inventai six moyens de violer l´azur vierge !

DE GUICHE (se retournant) :

Six ?

CYRANO (avec volubilité) :

Je pouvais, mettant mon corps nu comme un cierge,
La caparaçonner de fioles de cristal
Toutes pleines des pleurs d´un ciel matutinal,
Et ma personne, alors, au soleil exposée,
L´astre l´aurait humée en humant la rosée !

DE GUICHE (surpris et faisant un pas vers Cyrano) :

Tiens ! Oui, cela fait un !

CYRANO (reculant pour l´entraîner de l´autre côté) :

Et je pouvais encor
Faire engouffrer du vent, pour prendre mon essor,
En raréfiant l´air dans un coffre de cèdre
Par des miroirs ardents, mis en icosaèdre !

DE GUICHE (fait encore un pas) :

Deux !

CYRANO (reculant toujours) :

Ou bien, machiniste autant qu´artificier,
Sur une sauterelle aux détentes d´acier,
Me faire, par des feux successifs de salpêtre,
Lancer dans les prés bleus où les astres vont paître !

DE GUICHE (le suivant, sans s´en douter, et comptant sur ses doigts) :

Trois !

CYRANO :

Puisque la fumée a tendance à monter,
En souffler dans un globe assez pour m´emporter !

DE GUICHE (même jeu, de plus en plus étonné) :

Quatre !

CYRANO :

Puisque Phoebé, quand son arc est le moindre,
Aime sucer, ô boeufs, votre moelle... m´en oindre !

DE GUICHE (stupéfait) :

Cinq !

CYRANO (qui en parlant l´a amené jusqu´à l´autre côté de la place, près d´un banc) :

Enfin, me plaçant sur un plateau de fer,
Prendre un morceau d´aimant et le lancer en l´air !
Ça, c´est un bon moyen : le fer se précipite,
Aussitôt que l´aimant s´envole, à sa poursuite ;
On relance l´aimant bien vite, et cadédis !
On peut monter ainsi indéfiniment.

DE GUICHE :

Six !
– Mais voilà six moyens excellents !... Quel système
Choisîtes-vous des six, Monsieur ?

CYRANO :

Un septième !

DE GUICHE :

Par exemple ! Et lequel ?

CYRANO :

Je vous le donne en cent !...

DE GUICHE :

C´est que ce mâtin-là devient intéressant !

CYRANO (faisant le bruit des vagues avec de grands gestes mystérieux) :

Houüh ! houüh !

DE GUICHE :

Eh bien !

CYRANO :

Vous devinez ?

DE GUICHE :

Non !

CYRANO :

La marée !...
À l´heure où l´onde par la lune est attirée,
Je me mis sur la sable-après un bain de mer-
Et la tête partant la première, mon cher,
– Car les cheveux, surtout, gardent l´eau dans leur frange ! –
Je m´enlevai dans l´air, droit, tout droit, comme un ange.
Je montais, je montais doucement, sans efforts,
Quand je sentis un choc !... Alors...

DE GUICHE (entraîné par la curiosité, et s´asseyant sur le banc) :

Alors ?

CYRANO :

Alors...

(Reprenant sa voix naturelle) :

Le quart d´heure est passé, Monsieur, je vous délivre :
Le mariage est fait.

DE GUICHE (se relevant d´un bond) :

Çà, voyons, je suis ivre !...
Cette voix ?

(La porte de la maison s´ouvre, des laquais paraissent portant des candélabres allumés. Lumière. Cyrano ôte son chapeau au bord abaissé) :

Et ce nez-Cyrano ?

CYRANO (saluant) :

Cyrano.
– Ils viennent à l´instant d´échanger leur anneau.

DE GUICHE :

Qui cela ?

(Il se retourne. – Tableau. Derrière les laquais, Roxane et Christian se tiennent par la main. Le capucin les suit en souriant. Ragueneau élève aussi un flambeau. La duègne ferme la marche, ahurie, en petit saut de lit) :

Ciel !

_________________
L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles.
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Dim 30 Déc 2007 - 10:51

J'ai relu la pièce il y a quelques mois. Toujours aussi splendide. Ça me donne envie de la relire et relire.

Il ne fait pas forcément bon avoir un nez aquilin... Mais Cyrano sans son nez serait-il devenu Cyrano ? Wink

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Amélia
Astéroïde
Astéroïde
avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 23
Localisation : lyon
Emploi : collégienne
Loisirs : le theatre,la lecture..
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mer 20 Fév 2008 - 15:08

Merci pour le livre je tacherais de l'acheter moi qui aime bien la littérature ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amelia-mwa69520.skyblog.com
mimi
Invité



MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Ven 22 Aoû 2008 - 16:11

Coucou, je suis en 2 nd Bep et on me demande de lire pour la rantrée des classes le livre cyrano de bergerac, je vias tout de suite vous avoué que je n'arrive pas a comprendre le livre et je voudrais savoir si quelqun pourais me donné une astuce pour lire plus factilement et comprendre le livre au fur et à mesure que je le lit, ou alors me donné un site ou je pourais voir la scéne en directe ... Dsl pour l'hortographe je suis vrement nul pour sa jespere que quelqun poura m'aider merci à tous Beau cheval
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Ven 22 Aoû 2008 - 17:00

1) http://www.alalettre.com/rostand-cyrano.htm un site intéressant sur lequel tu trouveras aussi des liens intéressants
2) lis le livre plusieurs fois si c'est nécessaire
3) achète un dictionnaire ou fais quelque chose pour ton orthographe... La lecture est aussi conseillée pour améliorer son orthographe (même si ça ne fait pas tout...).

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Lise
Invité



MessageSujet: Cyrano de bergerac   Mar 11 Nov 2008 - 18:51

Cyrano de Bergerac est la plus célèbre pièce de théâtre d'Edmond Rostand, qui s'est inspiré librement d'un personnage réel, Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655), et l'une des plus célèbres pièces du théâtre français. Elle a été écrite en 1897 et jouée pour la première fois le 27 décembre de la même année au théâtre parisien de la porte Saint-Martin. La pièce, pourtant simple d'accès, est difficile à jouer : elle fait intervenir un grand nombre de personnages, elle est longue, le rôle titre est particulièrement imposant (mille six cents vers, un record), les décors sont très différents d'un acte à l'autre et elle comporte une scène de bataille. Le succès de la pièce était si peu assuré qu'Edmond Rostand lui-même, redoutant un échec, se confondit en excuses auprès de l'acteur Coquelin le jour de la première pour l'avoir entraîné dans une pareille aventure. La suite des évènements démentit le jugement a priori de l'auteur : ce fut un triomphe sans pareil ; non seulement les applaudissements furent copieux – vingt minutes ininterrompues –, mais un ministre vint dans la loge épingler sa propre Légion d'honneur sur la poitrine de l'auteur en expliquant : « Je me permets de prendre un peu d'avance. » Rostand la reçut en effet peu après.

Le succès de Cyrano de Bergerac est à comprendre en rapport avec le contexte de l'époque : omniprésence du théâtre de boulevard, défaite de 1870, affaire Dreyfus, récents attentats anarchistes (dont celui qui coûta la vie au président Sadi Carnot), etc. Dans un tel contexte, cette pièce, grandiose, héroïque, dépeignant un héros qui se bat même lorsque c'est inutile, fut ressentie comme une bouffée d'oxygène dans une époque troublée, et comme un exemple à suivre.

La statue de Cyrano trône sur une des places de la ville de Bergerac. Inspiré librement d'un personnage réel, né à Paris, mort à Sannois, (Val-d'Oise), sieur de Bergerac dans la vallée de Chevreuse sur la commune de Saint-Forget (Yvelines), le personnage de fiction a aujourd'hui pris le pas sur l'authentique Savinien Cyrano de Bergerac.

C'est une piece que j'ai adorer et aussi le film ma épater puis le livre aussi d'ayeur ! Applaudissement
Revenir en haut Aller en bas
Cyrano d
Invité



MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mar 11 Nov 2008 - 18:55

Cyrano de Bergerac est un [Mot censuré -> Lire le règlement du forum PARSEC, merci.] Attention VOUS MAVER COMPRIS, UN [Mot censuré -> Lire le règlement du forum PARSEC, merci.] BON Attention




Maudit nez de cul ! Furieux
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mar 11 Nov 2008 - 22:51

Salut

Encore un autre frustré ? mdr ... ou alors le même huhuhu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Mer 12 Nov 2008 - 21:53

C'est le genre de message super utile...

Le posteur vient du Canada, il utilise une adresse IP qui dépend de csestuaire.qc.ca, ce qui laisse penser que c'est une personne scolarisée...

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Jeu 13 Nov 2008 - 0:44

Salut

Un gamin qui ne sait pas trop quoi faire donc Smile
Revenir en haut Aller en bas
tracylee
Invité



MessageSujet: cyrano   Jeu 25 Juin 2009 - 23:54

bonjour j'aurais besoin d'aide!J'aimerais savoir en quoi l'histoire de cyrano a eu de l'importance a son epoque?
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Ven 26 Juin 2009 - 6:57

Salut

Pourrais tu préciser ta question ? De l'importance dans quel domaine ?
Revenir en haut Aller en bas
tracylee
Invité



MessageSujet: cyrano   Sam 27 Juin 2009 - 23:19

de l'importance ou un impacte que l'oeuvre de cyrano a eu a son epoque(19 e siecle)
Revenir en haut Aller en bas
tracylee
Invité



MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Sam 27 Juin 2009 - 23:21

Ma prof de litterature veut qu'on fasse une recherche su la vie de cyrano et l'importance de l'oeuvre (si elle a eu un impact a son époque). Je ne suis vraiment pas bonne en francais !merci!
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Dim 28 Juin 2009 - 6:18

C'est très mal formulé. Quand tu dis "la vie de Cyrano", je crois que tu parles du vrai Cyrano historique, celui né en 1619 et mort en 1655. Et quand tu parles de son époque, tu parles du XIXe siècle... donc de l'œuvre de Rostand...

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
tracylee
Invité



MessageSujet: cyrano   Jeu 2 Juil 2009 - 21:07

Bonjour!Et bien je doit parler de la vie de l'AUTEUR du livre cyrano(Rostand) et de l'impacte que ce livre a eu au 19 e siecle.Merci desoler de ne pas bien m'exprimer Grand sourire !
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal
avatar

Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   Sam 4 Juil 2009 - 13:29

Je crois qu'il va falloir que tu fasses des recherches dans ton CDI si ce n'est pas déjà fait.
Mais dis-moi, l'année n'est pas finie ?

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La langue dans Cyrano de Bergerac d'E.Rostand
» Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte V, scène 5
» Collège Edmond Rostand, Marseille : une mère d'élève traîne par terre une assistante d'éducation en la tirant par les cheveux.
» Cyrano de Bergerac en 4ème
» Le lycée Edmond Rostand (Saint-Ouen-l’Aumône) accusé de détruire les élèves "les moins doués".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Pause détente :: Littérature-
Sauter vers: