Forum PARSEC
N'hésitez pas à vous inscrire afin de participer aux forums, c'est plus convivial et c'est évidemment gratuit.
Forum PARSEC

Philosophie, Astronomie, Rationalisme, Science, Esprit Critique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Formule de Drake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Formule de Drake   Sam 23 Oct 2004 - 10:11

Rappel du premier message :

Bonjour,


La chance de détecter des extraterrestres, ou la réévaluation de l'équation de Drake

La recherche d'une forme de vie extraterrestre est devenue un sujet d'actualité parmi la communauté scientifique des astronomes, des biologistes et du grand public en général. Mais peu de personnes se souviennent que ce domaine bien particulier de la recherche scientifique à pris son envol il y a 40 ans.

En 1959, des physiciens publiaient un article dans la revue britannique Nature. Cet article, Searching for Interstellar Communications, débattait de l'idée que des télescopes radio pouvaient devenir suffisamment sensibles de manière à capter les signaux radio d'éventuelles civilisations évoluant autour d'étoiles distantes. Les deux chercheurs suggéraient que de tels messages pourraient être émis sur une longueur d'onde bien particulière, de 21 centimètres (1,420.4 mégahertz). Cette longueur d'onde n'a pas été choisie au hasard. Elle caractérise l'émission de l'hydrogène neutre, l'élément le plus commun dans l'Univers. Il semblait alors aux scientifiques logique que d'autres civilisations avancées utilisent ce point de repère judicieux du spectre radio.

Sept mois plus tard, en avril 1960, le radioastronome Francis Drake devenait la première personne à effectuer une recherche systématique de signaux intelligents en provenance du cosmos. Utilisant le radiotélescope de 25 mètres de diamètre de l'Observatoire National de Radioastronomie de Green Bank, il écouta ainsi "en cachette" deux proches étoiles similaires à notre Soleil, Epsilon Eridani et Tau Ceti. Son projet "Ozma" (d'après le personnage principal du livre "Ozma of Oz", de L. Frank Baum's), était bon marché, simple, mais infructueux.


Francis Drake, convaincu de l'existence d'une forme de vie extraterrestre depuis son enfance dans les années 30 à Chicago, ne pouvait pas s'imaginer que le genre humain soit la seule civilisation peuplant l'Univers. En 1992, il publia un livre "Is Anyone Out There ?"

Après l'expérience d'Ozma, Drake a organisé une assemblée avec un groupe de scientifiques de haut niveau pour débattre des perspectives et des pièges de la recherche d'une forme de vie extraterrestre intelligente (actuellement abrégé en SETI).
En novembre 1961, dix radiotechniciens, astronomes et biologistes se réunirent durant deux jours à Green Bank. Le jeune Carl Sagan était là, tout comme le chimiste de Berkeley Melvin Calvin (qui apprit durant ce meeting qu'il avait reçu le prix Nobel de chimie). C'est en préparant cette réunion que Francis Drake mit au point son équation :



Aujourd'hui, cette chaîne de lettres et de symboles se trouvent sur des Tee-shirts, des timbales et des autocollants. Elle est cependant plus simple qu'il n'y paraît. Cette équation exprime le nombre (N) de civilisations "observables" qui existent dans notre galaxie, la Voie Lactée, comme une simple multiplication de plusieurs éléments qui nous sont inconnus.
R, est le taux d'étoiles naissantes chaque année dans la Voie Lactée
fp, est la fraction de ces étoiles qui possèdent un système solaire
ne, est le nombre moyen de planètes similaires à notre Terre (aptes à abriter une forme de vie)
fl, est le taux des planètes habitables sur lesquelles une forme de vie a pu évoluer
fi, est le taux des planètes où une évolution biologique produit effectivement une forme de vie intelligente
fc, est le taux de ces formes de vie intelligentes capables de communiquer à travers l'Univers
L, est la durée de vie moyenne d'une civilisation capable de communiquer à travers l'Univers (en années).

L'équation de Drake est aussi directe que fascinante. En cassant une grande inconnue en une série de petites, précisant mieux chacun des facteurs, cette formule donne par la même occasion à la recherche SETI une base sérieuse pour l'analyse scientifique des données. Astronomes et biologistes ont bien essayé de résoudre cette énigme, sans jamais y parvenir. A première vue, fournir une bonne estimation de la solution semble assez facile, mais dans la réalité, trouver le nombre de civilisations communiquantes n'est pas si facile que ça. Plusieurs variables ont été affinées au cours des dernières années, mais au moins trois demeurent encore inconnues.
Le taux de formation d'étoiles dans notre Galaxie (R) est approximativement d'une par an. Le facteur suivant, fp est probablement inférieur à 1 : chaque étoile ne peut pas avoir de système de planètes. Par contre, si une étoile abrite effectivement un système planètaire, il semble plausible que deux ou trois de ses planètes et lunes auront de l'eau liquide et seront potentiellement appropriés pour l'émergence de la vie, surtout si le produit de fp et ne est proche de 1.
Les optimistes, soutiennent que la vie se formera partout où elle peut (fl=1), que le cycle de l'évolution énoncé par Darwin favorise finalement l'apparition de l'intelligence (fi=1), et qu'aucune civilisation intelligente ne peut exister longtemps sans découvrir l'électricité et la radio et ressentir le besoin de communiquer. Dans ce cas le plus optimiste, l'équation de Drake aboutit à N=L (c'est-à-dire à la durée de vie moyenne d'une civilisation technologique). si L est égal à 10.000 années, il y aurait en théorie autant de civilisations bavardes dans notre Galaxie ! Cela suppose que cette évolution ne se produit qu'une seule fois durant les milliards d'années de vie d'une planète.
Ce chiffre signifierait qu'il y a une civilisation émettrice pour 40 millions d'étoiles, raison suffisante pour s'orienter vers le ciel et commencer leur recherche. Si ces civilisations ont été dispersés au hasard partout dans la Voie Lactée, la plus proche se situerait probablement à environ 1.000 années-lumière de nous. Une conversation bilatérale nécessiterait un temps égal à une grande partie de l'histoire humaine, mais une émission à sens unique serait très audible.
Cependant, 40 années de recherche SETI ont échoué dans la tentative de trouver quelque chose, et ce malgré que les ouvertures de radiotélescopes, les techniques de réception et les capacités informatiques se soient énormément améliorées depuis le début des années 60. Les paramètres pris en compte dans la traque des signaux radio (les fréquences possibles, les localisations dans le ciel, les puissances de signal, etc) sont tellement larges que nous n'avons pu en explorer qu'une infime partie. Mais nous avons découvert, au moins, que notre galaxie ne grouille pas d'émetteurs puissants étrangers émettant continuellement dans notre direction sur la longueur d'onde de 21 centimètres. Personne ne pouvait dire cela en 1961.
Avons-nous surestimé les valeurs d'uns ou plus des paramètres de l'équation de Drake. La durée de vie moyenne d'une civilisation intelligente est-elle trop courte ? Ou les astronomes ont-ils laissé échapper quelque chose, un paramètre plus subtil ?
Réévaluons l'équation de Drake en analysant chaque terme séparément. R, le nombre d'étoiles engendrées chaque année par la Voie Lactée, est en effet approximativement de 1 (les astronomes en sont tout à fait sûrs). En fait, les astronomes ont récemment déterminé que le taux de formation d'étoiles était beaucoup plus élevé il y a plusieurs milliards d'années et que celles susceptibles d'abriter dans leur système planétaire une vie intelligente sont nées à ce moment-là. Donc une valeur de R=3 ou 5 pourrait être plus réaliste.
Cependant, astronomes et biologistes sont beaucoup moins certains des termes suivants dans l'équation.

Sources : http://exobio.chez.tiscali.fr/drake.htm


Interresante équation, faut voir maintenant si les maths peuvent tout résoudre Tire la langue

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Bubble
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 11
Emploi : chercheur (...d'emploi)
Date d'inscription : 13/02/2005

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 6 Mar 2005 - 11:35

Cet algorithme va juste te donne la probabilité d'existence d'une planète propice à la vie. Jusque là le mecanisme qui aboutit à l'apparition de la vie dans des conditions favorables reste encore très flou. La probabilité que la vie se soit développée ailleurs est donc encore difficilement calculable (sauf par les bogdanov bien sûr Mouhahaha ).

(cela dit vu l'immensité de l'univers j'ose parier qu'on est pas seuls Poisson ... bloublou )
Revenir en haut Aller en bas
Neptune
Administrateur principal
Administrateur principal


Nombre de messages : 1959
Localisation : Bordeaux
Emploi : Étudiant en master de philosophie
Loisirs : Astronomie & philosophie
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 6 Mar 2005 - 12:05

On parle bien ici de cilisations et non de vie bactériologique ! Les algorithmes sont à mon avis plus réalistes que les croyances ... Il vaut mieux que l'on se trompe à cause d'un calcul que de croire aveuglement.

_________________
Neptune, administrateur
À votre service
Revenir en haut Aller en bas
Bubble
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 11
Emploi : chercheur (...d'emploi)
Date d'inscription : 13/02/2005

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 6 Mar 2005 - 13:10

ok au temps pour moi, j'avais juste lu les posts de Pulstars, je ne m'etais pas reférré à la formule de drake en question Sad
Revenir en haut Aller en bas
Martial
Invité



MessageSujet: L   Mer 20 Aoû 2008 - 22:56

Si on n'a rien détecté, c'est que, le plus probable, L est petit.Mauvais pour nous! Gnu ?!
Revenir en haut Aller en bas
Paminode
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Jeu 11 Juin 2009 - 11:25

Bonjour à tous,

L’"équation" de Drake donne l’apparence d’une expression mathématique. Elle me donne l’impression surtout de chercher à faire passer discrètement, parmi plusieurs autres, le facteur fc , définissant "la fraction de planètes habitées où une vie intelligente est capable de communication dans l'espace et intéressée de le faire" sans s'interroger davantage sur ce point, attitude qui me semble relever avant tout du déni.

Existe-t-il une science digne de ce nom qui se permette de tels abîmes d’imprécisions, pour ne pas dire supputations très au-delà du hasardeux ?
On critique assez le modèle du Big Bang ou celui de l’évolution darwinienne pour moins que cela.

Affirmer comme si de rien n’était l’égalité :
{intelligence = conscience = civilisation = civilisation technologique = recherche scientifique = communication interstellaire}
me paraît relever d’un acte de foi.

En clair, non seulement les ET existent, mais en outre ils pensent comme les humains occidentaux.

C’est non seulement de l’anthropomorphisme, mais aussi de l’occidentalo-morphisme, et même de l’occidentalo-centrisme.

- Les insectes sociaux ont la même origine que nous, humains, ils partagent avec nous un pourcentage énorme de gènes ; pourtant ils ont développé une autre forme d’intelligence, une intelligence collective manifestement efficace, mais très éloignée de la nôtre, et ne construisent pas de radiotélescopes .
- Certains humains ont la même origine que nous, occidentaux, les mêmes gènes, les mêmes cerveaux ; pourtant, ils n'ont pas jugé bon de développer une civilisation de type technologique, et de construire des radiotélescopes ; ils préfèrent analyser leurs rêves et contempler l'envol des fourmis vertes.
- Mais les "ET intelligents", eux, ont une origine entièrement différente de la nôtre, ils ne partagent aucun gène commun avec nous, leur "cerveau" ou plutôt la structure servant de substrat matériel à leur intelligence, n’a pas nécessairement grand-chose à voir avec notre cerveau, ils se sont développés dans un contexte vraisemblablement très différent du nôtre, donc ont été soumis à d’autres contraintes physiques et à une autre pression sélective en terme d’évolution ; pourtant, eux, sont censés avoir développé une intelligence, et même une conscience, et même une psychologie de nature humaine et occidentale ; ils sont censés avoir la même curiosité que les humains occidentaux, avoir développé une civilisation de type technologique, et avoir construit des radiotélescopes.
Les ET sont censés avoir la même psychologie que les humains occidentaux ! Curieux, non ?

Et si les "ET intelligents" préféraient vivre nus, couverts de tatouages, et chasser le lézard à la sarbacane ?
En se moquant bien de ce qui se passe sur les autres planètes ?
Toute communauté intelligente est-elle vouée à évoluer vers une civilisation technologique tournée vers l’extérieur ?
Selon quel déterminisme ?

Plus deux objets sont complexes, moins ils ont de chances de se ressembler par hasard. Le cerveau, ou son équivalent ET porteur de conscience, est un objet éminemment plus complexe que l’apparence physique extérieure. Il est donc plus probable qu’un ET ressemble à un humain trait pour trait plutôt qu’il pense de la même manière qu’un occidental, et donc qu’il songe à construire un radiotélescope et cherche à communiquer.
Envisagez-vous que les ET ressemblent aux humains trait pour trait ? Et même cheveu pour cheveu ? Avec des ET bruns, blonds et roux ?
Alors pourquoi devraient-ils avoir la même pensée, ce qui est encore moins probable ?

Sous cet aspect, affirmer "l’existence d’ET intelligents et civilisés" m'apparaît comme un simple exercice d’occidentalo-centrisme.
Car ces ET pourvus de radiotélescopes apparaissent surtout comme étant à considérer comme des clones d’humains occidentaux.

Dans son livre Enquêtes (Gallimard), à la première page de l’essai La sphère de Pascal, Jorge Luis Borges a écrit : "Six siècles avant l’ère chrétienne, le rapsode Xénophane de Collophon stigmatisa les poètes qui avaient attribué aux dieux des caractères anthropomorphiques."
Je ne sais pas très bien qui était le rapsode Xénophane de Collophon, mais son point de vue n’est-il pas toujours d’actualité ?


C’est pourquoi je me demande si en définitive la définition du facteur fc possède véritablement un sens, ou si elle ne relève pas que d’un abus de langage en dehors de tout champ conceptuel.

Je suis donc d'accord avec Pulstars :

Pulstars a écrit:

Il faut se poser les bonnes questions :

Pourquoi avons-nous besoin d'entrer en contact
avec d'hypothétiques peuples de l'espace ?
(...)

Depuis des millénaires, les hommes ont une
quête étrange : ils créent des êtres à leur image.
A l'origine, c'était les dieux : Mardouk, Râ, Zeus...
Ensuite, il y eut les anges et les djinns.
Puis la mode actuelle ce sont les Aliens.

Paminode
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Jeu 11 Juin 2009 - 14:11

Tu rejoins mes idées.

L'anthropomorphisme et le technologisme sont deux idéologies actuelles qui font adopter une conception d'extraterrestres humanoïdes (selon le plan psychique) et technologiques (selon un stade nommé civilisation).

Pour moi, l'exobiologie est une croyance pseudo-scientifique : tout repose sur des sophismes, des hypothèses actuellement invérifiables, et la peur du vide intellectuel (les hommes préfèrent avoir des réponses à tout plutôt que d'admettre ne rien savoir).

Ce qui manque cruellement, c'est un peu de recul critique. Même dans le milieu scientifique professionnel, on se demande s'ils sont quand même un peu rêveurs, voire naïfs.

Pour faire de la science, il faut des faits objectifs. Le négationnisme scientifique c'est cette idéologie spéculative qui ne semble pas se soucier de la nécessité des faits, c'est le cas de la théorie des cordes, de l'exobiologie, de la théorie du Tout, l'avant Big-Bang... Je crois bien que la science atteint ses limites dans la compétence épistémologique de ses représentants. Il faut se garder de la science journalistique, et préférer de loin a rigueur des publications à comité de lecture, même si au premier abord cela paraît froid ou limité.
La connaissance a ses propres limites et il faut avoir le courage de les accepter. Il est plus économe d'avouer que l'on ne sait rien plutôt que de laisser l'imaginaire nous conduire dans des dérives qui n'ont plus grand chose à voir avec la rigueur scientifique.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Paminode
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Jeu 11 Juin 2009 - 17:33

Bonjour Pulstar,

Merci pour ton envoi.

Je ferai juste une réserve.
Pour ma part, je ne mettrai pas sur le même plan exobiologie d'une part, et d'un autre côté théorie des cordes, théorie du Tout, avant Big-Bang...

Pour ce qui est de la physique fondamentale et de la cosmologie, il est un fait indéniable, celui de l'existence de l'univers. Il peut paraître légitime d'essayer de comprendre comment cela fonctionne, et comment cela a démarré. C'est le prolongement de la théorie de la Relativité et de la physique quantique, lesquelles, à leurs débuts, ont pu passer pour sensiblement bizarroïdes. Cela ne fait pas si longtemps que le paradoxe EPR, par exemple, a été vérifié.
Lee Smolin critique le battage autour de la théorie des cordes ; Christian Magnan critique les extrapolations de certains cosmologistes. Peut-être ont-ils raison, je ne suis pas vraiment apte à juger.
Néanmoins, le LHC devrait par exemple permettre de valider ou d'invalider certains modèles. Au moins ces modèles existent-ils.

Pour ce qui est de l'exobiologie, c'est autre chose. Elle n'a pas grand-chose à offrir, ni hypothèse, ni théorie, ni modèle.
Simplement présume-t-elle qu'il y a peut-être de la vie ailleurs, et que ça peut valoir la peine de chercher. C'est un peu mince. Les sommes investies ne pourraient-elles pas être employées ailleurs ?
Et surtout, elle semble être aujourd'hui suffisamment floue pour que l'on puisse passer sans trop de heurt de l'hypothèse de bactéries à la certitude de civilisations technologiques ET.
Il y a donc un risque que certaines personnes, s’intéressant de près ou de loin à l’exobiologie, soient victimes avant tout de fantasmes inconscients, ce qu’essaie d’éviter précisément toute démarche scientifique.
Une sorte de relookage ET des anciens anges.

Modèles théoriques d'un côté, absence de modèle et confusion de l'autre : je discerne pour ma part une nuance.

Paminode
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Ven 12 Juin 2009 - 20:32

Le LHC est un moyen de vérifier des faits afin de trancher certaines hypothèses. On reste ainsi dans le cadre de la science.

Sans faits, pas de science. Je le dis souvent, parce que souvent les gens ne connaissent pas la définition du mot science. Il y a une confusion durable entre la rigueur de la science et l'abondance des concepts. Des concepts ne sont pas des faits mais des représentations faillibles de faits, et il y a un risque idéologique à travers des concepts non reliés à des faits. Ce que je veux dire, c'est que malgré l'enseignement des sciences en milieu scolaire, l'accent n'est pas assez mis sur l'épistémologie, et c'est un point essentiel qu'il faudrait évoquer. Bien des gens croient que la science ne repose que sur des concepts, alors que ce sont les faits qui conditionnent la connaissance scientifique.

Paminode, c'est un nom phonétiquement proche de Parménide, non ?

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Paminode
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Sam 13 Juin 2009 - 9:57

Bonjour Pulstars,

C'est une belle analyse.
L'enseignement des sciences serait à revoir en effet. Les enseignants expliquent des notions, effectivement, mais sans montrer leur différence de nature par rapport à d'autres notions que les enfants, et aussi les adultes, reçoivent d'autres médias (TV, presse grand tirage, rumeurs, "légendes urbaines"). Tout est mis sur un même pied d'égalité.
La spécificité de l'information scientifique n'est pas mise en avant.
Pourquoi adhèrerait-on davantage à telle théorie scientifique qu'à l'horoscope, puisque le monde social environnant semble prétendre sans distinction l'importance de l'une comme de l'autre ?

Paminode
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Sam 13 Juin 2009 - 20:51

Les enseignants exposent des théories uniquement sous la forme abstraite, sur papier. Il y a un manque de présentation empirique. Le savoir scolaire est beaucoup trop livresque et insuffisamment porté sur l'observation naturelle.

Nous vivons dans une société postmoderniste, dont l'idéologie consiste au relativisme des idées. Pour les postmodernistes, la science n'a pas plus de valeur que des opinions. Personnellement, je suis fermement à l'opposé de cette idéologie. Je distingue les faits objectifs des opinions subjectives, en soulignant particulièrement l'importance des faits eux-mêmes par rapport à l'interprétation que l'on en fait.

J'ai accumulé beaucoup de connaissances scientifiques au moyen des livres et d'autres médias pertinents. Les livres scientifiques ont un avantage sur les mythes : le contenu peut être prouvé par des expériences scientifiques par ceux qui voudraient vérifier l'authenticité du contenu des livres.

Il existe bien des théories réllement scientifiques dont je me rends compte que je n'ai jamais observé directement de preuves qui les étayent. C'est le cas de la théorie de la relativité. Sur papier, j'ai vérifié que cela était cohérent et crédible, mais pour que je sois plus sûr de cette théorie, il faudrait que je vérifie moi-même expérimentalement ou observationnellement la réalité de cette théorie, comme par exemple au moyen de l'éclipse de soleil comme celle de 1919 qui avait commencé à rendre crédible la théorie de la relativité générale.

J'ai personnellement constaté la réalité de certaines autres théories expérimentalement, et j'en confirme la validité :

- la théorie des atomes, et la théorie chimie moderne
- la mécanique quantique et son application par des lasers
- la théorie de la gravitation selon Newton et Kepler et Copernic
- la théorie moderne de l'évolution des espèces (je possède une collection de fossiles très anciens)
- électricité
- optique



En outre, il existe pas mal de théories que je ne peux pas confirmer, faute de moyens : c'est le cas de la théorie de la relativité, de la théorie du Big Bang, et de la théorie des cordes pour ne citer que ces exemples.

Je voudrais dire que l'on n'est pas tenu d'accorder la moindre foi à une théorie que nous n'avons pas nous-même confirmé par expérience. Certains pourraient croire que je suis trop précautionneux. Et pourtant, c'est ça, la rigueur scientifique.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Docky
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 84
Age : 34
Localisation : 51
Loisirs : Guitare, piano, lecture, web...
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 14 Juin 2009 - 7:00

Le plus dur, c'est finalement de pratiquer l'esprit critique en amateur, quand on n'a rien sous la main et que l'on mène une vie qui ne nous laisse que peu de temps pour se pencher la-dessus.
Seule l'astronomie m'est accessible, et encore, si je n'ai rien de prévu la nuit.

J'aimerais avoir une aussi belle liste de théories dont j'ai personnellement vérifié la réalité.

Pour revenir à Exobiologie = Pseudo Science, je dois dire que j'ai du mal à être d'accord. Mais tant mieux: si l'on était tous d'accord ce forum serait très ennuyeux.

Je crois qu'étudier les planètes (ou planètes naines, satellites, exoplanètes etc) dans le but de déterminer leur composition et leur éventuelle faculté à accueillir la vie, même si elle n'est que bactérienne, est une réelle étude et n'a rien de pseudo-scientifique.

Dire "Oui, les E.T. existent", ça, d'accord, ça n'a rien de scientifique. Il y avait un merveilleux spécimen d'idiot qui tenait ce langage hier soir sur la première chaine.

Mais l'étude des astres n'a rien de reprochable. Déjà au siècle dernier, on croyait à la vie sur toutes les planètes du système solaire; la science, oui c'est bien elle, a révélé que c'était faux. C'est pourtant ces idées ridicules qui ont fait lever les yeux de beaucoup de monde en direction de ces astres, pour finalement mieux les connaitre ensuite.

Si l'on ne découvre ni une bactérie sur Titan, ni sur Europe, ni sur une exoplanète, tant pis: mais c'est bel et bien la science qui aura avancé.

Je n'ai de leçon à donner à personne ici, car vous savez beaucoup mieux que moi ce qu'est la science.

Toutefois:

"La vie est présente dans l'univers" : nous sommes là, donc c'est vrai.

"Il n'y a que nous dans l'univers" : c'est invérifiable.

Seuls ou pas seuls, dans les deux cas ce ne sont que des hypothèses, pas des faits...
Revenir en haut Aller en bas
http://cropcircles-enigma.skyblog.com
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 14 Juin 2009 - 15:49

L'esprit critique ne nécessite pas absolument un savoir étendu. On compare des informations entre elles, on recoupe les sources. Mais avec un savoir important, on sait trouver les réponses plus rapidement. Il faut cependant se dire que tout notre savoir n'est pas acquis définitivement, il doit pouvoir être remis en question.

L'exobiologie est a priori une science : elle est réfutable. Si on envoie des sondes spatiales vers des planètes susceptibles de contenir de la vie, on peut soit détecter de la vie, soit ne pas en trouver. C'est a priori réfutable au cas par cas. Mais l'exobiologie contemporaine ne réunit pas les conditions de réfutabilité. Seul l'examen de la planète Mars au peigne fin pourrait alimenter le débat sur la vie extraterrestre car Mars est assez facilement accessible par rapport à d'éventuelles exoplanètes extrêmement lointaines, mais l'absence de preuves pose un problème durable de scientificité. Bref, actuellement, je suis honnête et réaliste d'affirmer que personne ne sait absolument rien sur l'existence de la vie en dehors de notre Terre. C'est simple, quand on ne sait rien on se tait poliment, et on n'affirme qu'en possession de preuves.

Il y a une différence fondamentale entre des croyances et des hypothèses scientifiques réfutables. Des croyances affirment sans preuves, tandis que des hypothèses scientifiques plausibles doivent nécessairement être vérifiées sinon le critère de scientificité n'est pas complet.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Paminode
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Jeu 18 Juin 2009 - 11:47

Docky a écrit:

Pour revenir à Exobiologie = Pseudo Science, je dois dire que j'ai du mal à être d'accord. Mais tant mieux: si l'on était tous d'accord ce forum serait très ennuyeux.

Je crois qu'étudier les planètes (ou planètes naines, satellites, exoplanètes etc) dans le but de déterminer leur composition et leur éventuelle faculté à accueillir la vie, même si elle n'est que bactérienne, est une réelle étude et n'a rien de pseudo-scientifique.

Dire "Oui, les E.T. existent", ça, d'accord, ça n'a rien de scientifique.
Bonjour,

Il me semble qu'un problème vient de ce que, dans son apparence extérieure "grand public", l'exobiologie paraît manquer un peu de précision. De quoi parle-t-elle ? D'aller examiner in situ les possibilités de vie sur des mondes accessibles (Mars, satellites de Jupiter et Saturne) ? D'essayer de trouver les raies spectrales de certains gaz (oxygène, méthane...) dans l'atmosphère de certaines planètes inaccessibles où l'on ne pourra donc pas aller vérifier ? Ou encore espérer capter les émissions radio de civilisations extra-terrestres (SETI) ?

Dans l'état actuel très incertain des choses, le concept d'exobiologie semble être suffisamment flou pour que l'on puisse passer sans trop de heurt de l'hypothèse de bactéries à la certitude de civilisations technologiques ET. Cet amalgame confus, où l'on glisse vite d'un terrain à un autre, me paraît très préjudiciable, car il me semble qu'il dissout la frontière entre une quête à prétention scientifique qu'elle prétend être et le domaine de la croyance qu'elle ne reconnaît pas être.

Paminode
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Jeu 18 Juin 2009 - 13:24

Est indécidable toute hypothèse proposant l'existence d'une chose qui reste inconnaissable ou qui ne reste pas encore connaissable. C'est ma définition.

Ce n'est que lorsqu'une chose est observée que l'on peut établir son existence. Son inexistence ne peut pas être prouvée logiquement. Sans observation, cela reste indécidable.

"Ce qui ne peut être dit, il faut le taire" (Ludwig Wittgenstein)

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Ven 19 Juin 2009 - 3:50

l'exobiologie est la recherche de vie ailleurs que sur la Terre et pas en se basant sur "j'ai vu une souccupe volante" on cherche une forme de vie, en supposant les lieux habitables, ou en cherchant une forme de vie "intelligente" qui serait évoluée dnas les télécommunications pour communiquer avec nous. Il serait fort possible que nous ne puissions pas détecter une aute forme de vie que l'on qualifirait d'intelligente au sens humain "technologie" car leur technologie aurait pu prendre un autre parcours.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Ven 19 Juin 2009 - 20:40

Tu es très jolie sur la photo...

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Sam 20 Juin 2009 - 0:35

Merci ça me tentait de la changer, c'est ça quand tu es dnas ta semaine. LOL je blague
bon on a encore réussis à changer de sujet
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Sam 20 Juin 2009 - 20:34

Jolis yeux, jolie bouche. Approche toi que je t'embrasse. Prends garde, je vais te manger, hihi.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 21 Juin 2009 - 8:50

Salut

En effet, nous nous éloignons du sujet huhuhu ...

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 21 Juin 2009 - 20:13

Vraiment nous sommes les pro pour finir les conversations en n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Pulstars
Univers
Univers


Masculin Nombre de messages : 2405
Age : 96
Loisirs : Sciences, épistémologie, esprit critique
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 21 Juin 2009 - 21:34

Les messieurs du forum sont troublés par ta beauté. Hmm, de quoi parlions-nous ? Laughing

Ah oui ça y est ça, nous parlions de la formule de Drake. Dracula ? Laughing

On peut résumer le sujet en une seule phrase concise : la formule de Drake ne présente aucun intérêt scientifique parce qu'elle ne suit pas le critère épistémologique de réfutabilité, et parce qu'elle est une hypothèse invalide à cause de l'absence de données quantitatives empiriques, la formule de Drake ne nous enseigne rien ni ne constitue une connaissance fiable.

Il n'y a pas de science sans faits.

_________________
http://www.sceptiques.qc.ca/  

« On ne sait que lorsqu'on sait peu, avec le savoir croît le doute. » (Goethe)
« La qualité d’une expérience se mesure au nombre de théories qu’elle fait tomber. »
« Oser savoir en utilisant sa raison critique c’est le fondement de notre modernité, cela reste la condition de son avenir.» (Emmanuel Kant)
« Seul a un caractère scientifique ce qui peut être réfuté. Ce qui n'est pas réfutable relève de la magie ou de la mystique. » (Karl Popper)
« Une théorie est scientifique si et seulement si elle susceptible d'être réfutée ; elle n'est pas vraie, mais tout au plus admise provisoirement. » (Karl Popper)
« Toute connaissance accessible doit être atteinte par des méthodes scientifiques ; et ce que la science ne peut pas découvrir, l'humanité ne peut pas le connaître. » (Bertrand Russell)
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Lun 22 Juin 2009 - 14:59

Bon exactement 4 pages pour dire ça. LOL vous êtes vraiment marrant des fois... je combat le cancer devant mon écran, il faut rire 10 minutes par jour apparement.

Bon gros bisous à vous tous. pas de jaloux LOL
Revenir en haut Aller en bas
colombier
Big Bang
Big Bang


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Lun 11 Oct 2010 - 15:12

Clavius a écrit:
Salut

Cette formule est une solution un peu asardeuse, mais elle permet de se faire une idée du nombre de civilisations potentielles dans l'Univers. Cependant, soyons logique, nous ne saurons jamais combien de civilisation cohabitent avec nous dans le cosmos. Si seulement nous en trouvions déjà une avec qui nous pouvons nous entendre. Tire la langue
ne serait ce que sur terre
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Astromodérateur
Astromodérateur


Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Lun 11 Oct 2010 - 23:02

Salut

Certes, déjà que les humains ont un mal fou à s'entendre entre eux ...

_________________
Astronomiquement Votre, Clavius

http://ceraastronomie.wifeo.com/
http://www.cera-astronomie.com/
http://pollution-lumineuse.wifeo.com/
http://claviuslechti.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
MYR_ast
Système planètaire
Système planètaire


Féminin Nombre de messages : 164
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : étudiante en histoire et civilisation
Loisirs : science, musique, politique
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Formule de Drake   Dim 17 Oct 2010 - 1:55

Quand les hommes vivront d'amour, il n'y aura plus de misère, et commenceront alors les beaux jours, mais nous nous serons mort mon frère...

Ça vous dit quelque chose? moi je crois que c,est la vérité, espérant par contre que nous serons toujours sur cette Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Formule de Drake   Aujourd'hui à 2:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Formule de Drake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation Drake$
» traduction d'un formule latine
» Formule en fin de lettre : cordialement ou respectueusement ?
» formule du Q²
» Vite, une formule originale pour se présenter...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum PARSEC :: _Astronomie & sciences de l'Univers :: Exobiologie-
Sauter vers: